Ilies Malki

Ilies Malki

Lecture de 5 min

LE 26 Sep 2018

Freelance style

Les 10 commandements du freelance

  • Download PDF
Les 10 commandements du freelance
Les 10 commandements du freelance

Démarrer son activité d’indépendant en tant que Freelance est une aventure qui nécessite beaucoup de patience et de perséverance. En tant que freelance averti, je vais vous faire part de mon retour d’expérience personnel en toute objectivité, qui je l’éspère vous aidera à développer dans les meilleurs conditions votre business ! Parmi tous les conseils freelance que vous pouvez trouver sur la toile et que j’ai tous testé, je vous en recommande 10, à suivre absolument si vous voulez vous épanouir ans votre activité J

 

#1 Tu dois.. analyser le marché dans lequel tu te situes actuellement et choisir ta voie

 

Actuellement, les expertises pour les freelances du numérique sont multiples. Certaines sont saturées, comme par exemple le métier de graphiste, et d’autres en tension et en pénurie, comme pour les développeurs. C’est pourquoi il est indispensable pour toi de déterminer avec précision ta branche d’activité et d’assurer ta spécialisation à coup de formations techniques pour être le plus niche possible. Autre stratégie, celle de la pluriactivité et de la multi-compétence. Par exemple, le community manager est au fil du temps devenu un responsable digital qui s’occupe de la stratégie de marketing digitale, du contenu et du webmarketing. Ces véritables couteaux suisse du digital sont toujours à la pointe des tendances en innovation et ont pour devoir de se former aux nouveaux outils et pratiques constamment.

On avait déjà parlé de cette différence entre spécialisation ou multiplication des compétences dans cet article. A toi de faire un choix avisé pour la suite de ton activité !

 

#2 Investir dans des outils et services dédiés aux freelances

 

Pour développer ton business tu passeras obligatoirement par la case investissement.

Et même si ton budget est serré, il est important de s’équiper d’outils qui t’aideront à organiser ton activité et à gagner du temps. Outils de marketing automation type CRM, mailing et réseaux sociaux, outils de gestion de notes de frais et de planning,  …

De nombreux autres services se développent autre que ton expert comptable tels que des banques, mutuelles, RC pro spéciales pour les indépendants.

L’inscription à des plateformes de mise en relation entre freelance et entreprise telle qu’XXE peut aussi t’aider à trouver des missions, surtout à tes débuts.

 

#3 Intégrer ou créer un collectif freelance

 

Pour gagner en compétences et en largeur d’épaule, je te recommande vivement de t’entourer d’autres indépendants avec des compétences complémentaires que tu peux proposer à vos clients ou prospects en cas de besoin. Cette collaboration peut également t’apporter de nouveaux clients s’ils terecommandent de leur côté. Pour certains projets d’envergures tu pourras également travailler avec eux en collectif comme une équipe projet.

 

#4 Ne jamais sacrifier ton organisation

   

En tant que freelance, tu es seul maître de ton temps.  A toi donc de t’organiser selon ta méthode et tes horaires de travail privilégiés, tout en vous calant aussi sur les horaires de tes clients. Il faut rester rigoureux dans son organisation pour ne pas se décrédibiliser auprès de son client et rester disponible malgré un emploi du temps chargé.

 

#5  Soigner ta proposition de service pour disrupter le marché

 

La question ici n’est pas de savoir qui innove le plus, mais qui propose les meilleurs services en plus. Comme il existe de multiples plateformes freelance avec des services différents, je te propose de réfléchir également à ton offre de services afin de bien te démarquer sur le marché. En effet, il y a de plus en plus de freelances, ce qui est une très bonne nouvelle pour échanger et pour évoluer ensemble, mais ce qui nécessite aussi un travail de différenciation face à la concurrence !

 

Etre le meilleur dans son domaine n’est pas suffisant, surtout au début de ton activité car tu n’auras pas encore assez de référence pour faire la différence. Penses donc à soigner ton site, ta carte de visite, ton discours auprès des clients et ton offre. Par exemple si tu es développeur ou marketeur, tu peux proposer en plus des formations en entreprise qui pourront t’apporter un bon complément de revenu. Si tu es directeur artistique par exemple, tu peux aussi proposer différents packages pour entrepise comme « création de marque », « charte graphique », « nouveau site web », …

 

L’oganisation et la promotion de ton offre reste la porte d’entrée à ton activité, donc n’oublies pas de la soigner ! 

 

#6 Faire de la satisfaction client ta top priorité

 

Imaginez une seule seconde si chacun de vos clients était pleinement satisfait de vos prestations et le faisez savoir ? On ne peut pas obliger un client à vous faire de la pub ou à vous faire un feedback, qu’il soit bon ou mauvais. Mais tu peux réfléchir à des actions simples à mettre en place pour recueillir leurs impressions et faciliter la collaboration en cours de mission.

Envoi d’un document de briefing clair et précis pour bien comprendre ses besoins, mise en place de points hebdomadaires et de réunions pour assurer une bonne communication, envoi d’un questionnaire de satisfaction et d’invitation à recommandation en fin de mission, …

Après une mission, il faut penser également à entretenir ta relation avec ce client qui n’hésitera pas à refaire appel à toi en cas de besoin. Petit appel pour savoir ou il en est, conseils, carte de vœux, petites attentions… Ces petits gestes sont importants pour rester dans la tête du client !

 

 

#7 Fixer ton TJM selon ton expertise et ton expérience

 

Imagines quelqu’un entrer dans un supermarché, faire se courses et une fois arrivé à la caisse regarder la caissière en ouvrant une phase de négociation pour chaque article… oui, ce n’est pas possibl,  puisque le client sait que les prix sont étudiés et ne sont pas négociables.

Dans ton cas, c’est exactement la même chose, tu as étudié longuement ton prix pour la mission en fonction de tes compétences, de ton expérience et de la nature de la mission.

Bien souvent, les clients qui ne veulent pas payer ou toujours négocier s’avèrent être les pires clients qui vont te demander le plus de temps. A la différence d’un consultant en agence, le consultant indépendant a l’avantage de pouvoir choisir ses projets et ses clients. Privilégies les clients qui comprennent et respectent ton travail plutôt que les clients qui se préoccupent seulement du prix.

 

#8 Gérer tes contrats et ta trésorerie d’une main de maitre jedi

 

Ne commence sous aucun prétexte le travail sans avoir un contrat signé ! Encore mieux, tu peux exiger le versement d’un acompte avant de commencer ta mission. Ton sérieux va être testé par le client, mais tu peux toi aussi t’assurer du sérieux du client pour éviter tout abandon de projet ou non paiement de la prestation !

La gestion de ta trésorerie est aussi primordiale pour rester à flots. Anticipe les impôts à payer et autres cotisations, gère tes notes de frais, fais un suivi rigoureux de toutes tes entrées d’argent et dépenses !

 

 

#9 Fixer ton objectif, et l’atteindre

 

Quand tu choisis de devenir indépendant, c’est pour satisfaire un objectif : on devient freelance pour être plus flexible, plus compétent, pour changer de mode de vien ou pour aussi être plus riche.

Quels sont tes objectifs à court et moyen terme pour ton activité ? Quel objectif de CA te fixes-tu à un an, à deux ans, à 5 ans ? Quels sont tes objectifs concernant ta charge de travail ? Ta répartition vie pro/vie perso ?

 

 

#10 Savoir te détendre en toute circonstance, et surtout en dehors de ton activité

 

En cas de litige client, privilégies l’écoute et la communication pour gérer calmement le litige et trouver des pistes d’amélioration. Si tu rentres constamment en conflit avec un client qui n’en fait qu’à sa tête, tu peux toujours choisir de mettre fin à la prestation et essayer de « divorcer » à l’amiable. Encore une fois, tu es le seul maitre à bord, donc ne t’inflige pas des crises d’ulcère pour rien !

Prends du recul sur tes projets, ce qui t’amènera à plus de flexibilité et de créativité. Et surtout accorde toi des temps libres pour te ressourcer, profiter, souffler, échanger. Soit tu te prends du temps pour toi et c’est la garantie d’une belle activité, soit tu ne t’arrêtes pas et c’est le burnout assuré !

 

 

Pour conclure sur ce sujet, on ne résiste pas à partager cette infographie plutôt cool !

 

 

 

 

Ilies Malki

Ilies Malki

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER