Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 29 Nov 2019

L'entreprise étendue

Accueillir des freelances dans ses équipes : la (grande) remise en question

  • Download PDF
Accueillir des freelances dans ses équipes : la (grande) remise en question
Accueillir des freelances dans ses équipes : la (grande) remise en question

Le freelance est-il un salarié comme un autre ? La réponse courte : non. La réponse (un peu) plus élaborée : le freelance est la version 2.0 du salarié. Son choix d’indépendance s’est fait à la quête de plus de flexibilité, de liberté, de reconnaissance de ses talents et de sens ! Tout ce à quoi aspirent (et pour quoi militent !) les salariés en fait. Comment accueillir ces ovnis dans votre boîte ? Faut-il tout remettre en question ? La réponse avec XXE.

 

Les attentes des freelances : ce que révèle le baromètre !

 

INOP’s a fait un baromètre hyper complet de l’expertise du numérique en 2019. Pénurie des talents, voire fuite des talents, nouveaux métiers du numérique, slashing, société du tout numérique, et attentes des freelances ont fait partie des thématiques explorées en profondeur par l’étude.

Alors, les attentes. C’est simple : la recherche de sens au travail remporte la palme d’or au festival des attentes des salariés. Nouveau phénomène qui succède au burn-out, le bore-out ! L’ennui au travail toucherait 63% des travailleurs français si l’on en croit Qapa. Et après le bore-out, le brown-out (que d’out dis donc !), ou la façon très américaine de dire perte de sens au travail, toucherait selon Ipsos 54% des « salarieux » français. Tout ça pour dire qu’à la perspective d’être broyé par la machine à produire qu’est l’entreprise archaïque, un freelance répondra poliment : non, merci !

 

 

« La crise de l’humain dans l’entreprise »

 

Pour paraphraser INOP’s et son baromètre, la génération digitale native a une (très) mauvaise image de l’entreprise mastodonte qui a bâti sa réputation tout au long du XXe siècle sur la performance financière avant toute autre considération, y compris humaine. La priorité des Y, Z et des autres lettres de l’alphabet est la flexibilité (possibilité de télétravail, horaires souples et modulables, lieux de détente en entreprise…), le fait de se sentir maître (même partiel) de son destin en entreprise. Cela présuppose de passer de la relation de méfiance à une relation, plus saine, de confiance salarié-entreprise.

La grande tendance des RH en entreprise est le « retour à l’humain ». Une sorte de retour aux sources à l’heure où l’IA et la robotique font leur entrée (fracassante) dans les organisations. Il faut réapprendre à faire du profit tout en permettant aux travailleurs de s’épanouir, de sentir leur contribution valorisée et leurs attentes entendues. Une remise en question des RH s’impose…

 

Accueillir les freelances : et les RH dans tout ça ?

 

Il faut d’abord prendre conscience qu’il n’y a plus lieu de se passer des freelances, surtout dans le numérique où la pénurie de talents est criante. Où, aussi, les compétences techniques deviennent rapidement obsolètes, les entreprises ne formant pas toujours régulièrement (ou assez vite pour rester dans la course) leurs collaborateurs. Or, force est de constater qu’il y a comme une dichotomie entre les freelances et les entreprises, bien que les uns aient besoin des autres.

Et tant qu’on y est, quand INOP’s a posé la question « pourquoi êtes-vous devenus freelances ? » aux indépendants du numérique, 67% ont répondu que c’était par choix de vie. Et 26% le sont devenus par rejet du salariat ! Donc à la recherche de sens au travail, d’indépendance et, par opposition, par rejet de l’ennui et de la relation hiérarchique verticale suffocante.

Sur le volet RH, INOP’s parle d’une révolution qui doit avoir lieu pour, déjà, résoudre les problèmes d’incompréhension qui subsistent. Les RH, et le management, doivent être formés aux nouveaux métiers pour bien recruter et, surtout, bien interagir avec les freelances. Cela servira aussi à bien cerner leurs besoins et à les mettre dans les meilleures dispositions pour réussir leurs missions (besoin en matériel, plages horaires adaptées, besoin de télétravail…).

 

CFO, entreprise étendue et future of work

 

Les entreprises les plus innovantes, les plus en phase avec leur temps et, donc, majoritairement américaines, ont créé un tout nouveau poste rien que pour les freelances : le Chief Freelance Officer (CFO). En France, la fonction en est encore à ses premiers balbutiements, mais cela n’empêche pas de reprendre à son compte ses meilleures pratiques en entreprise pour une meilleure intégration des freelances aux équipes existantes. Car c’est bien cela, de manière simplifiée, le rôle du CFO : intégrer des expertises externes de haut niveau dans une équipe tout en préservant les valeurs et la culture de l’entreprise.

Cela participe de l’évolution de l’entreprise vers le concept d’entreprise étendue, où la bonne vieille hiérarchie de haut en bas, honnie par les freelances, n’existe plus ou peu. Il faut désormais raisonner en « compétences » et non en « jobs », ce qui implique de manager autrement, d’organiser les équipes selon le profil et les compétences de chacun… Les freelances sont très sensibles à l’approche personnalisée qui prend en compte leur individualité, et leur laisse libre champs d’agir, dans le respect des objectifs de l’employeur, naturellement.

Car si l’on constate que les entreprises françaises sont toujours réticentes à « s’ouvrir » et à « s’étendre », c’est surtout par amalgame de concepts. Souvent, on confond flexibilité et agilité avec « laisser-faire ». Ou encore absence de hiérarchie à anarchie. Ça nous fera le plus grand bien de regarder ce qui se fait de l’autre côté de l’Atlantique, qu’on peut accuser de tout, sauf de faible productivité. Pourtant, c’est Outre-Atlantique que le concept d’entreprise étendue est le plus développé. Ça donne à réfléchir. Et si c’était ça, le future of work…

A la recherche de freelances ? C’est sur XXE que ça se passe !

 

Pour aller plus loin :

 

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER