Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 22 Août 2018

Freelance style

Freelances : les 5 commandements pour réussir votre rentrée

  • Download PDF
Freelances : les 5 commandements pour réussir votre rentrée
Freelances : les 5 commandements pour réussir votre rentrée

Dans le monde parallèle du travailleur indépendant, là où le lieu et le temps (de travail) sont suspendus, échappant à la gravité du bureau sédentaire, la rentrée ne fait pas vraiment partie du verbatim usuel. Car pour avoir une rentrée, encore faut-il avoir des vacances. Le reste, c’est de la mandoline. Mais au-delà de son sens littéral, la rentrée, c’est aussi et surtout cette deuxième semaine de septembre qui conditionne à bien des égards l’année de l’indépendant. Comment bien la préparer pour ne pas hiberner après les beaux jours ?

Pour vous, le vrai début d’année, celui des bonnes résolutions et des nouveaux départs, c’est le 1erseptembre… la gueule de bois, les cadeaux et les blagues vaseuses en moins (on voit mal un téméraire s’aventurer à vous sortir un « on s’voit l’année prochaine » un soir de 31 août). Pour le freelance, Jésus de Nazareth est né le 25 août de l’an 0. L’indépendant redémarre le 1erseptembre. Les décisions majeures sont reportées à septembre. Vous cueillerez les premiers fruits de votre effort de prospection estivale en septembre. Vous pourrez monétiser les acquis de votre formation d’été en septembre. Vous aurez des feedbacks, pêle-mêle, sur les livrables de mai, juin, juillet et août en septembre. La rentrée de l’indépendant, c’est à la fois l’occasion de faire le bilan, d’entrevoir la consistance de l’année à venir, d’opérer les petits ajustements qui s’imposent et, parfois, de mettre en application les « grandes idées » qui jaillissent en été, quand le combo chemisette hawaïenne, short à fleurs et tongs fluo est de mise.

 

  1. Ne vous voilez pas la face. Si vous vous êtes accordé quelques jours/semaines de répit, dans les Seychelles, à Rio, à Tunis ou à… Beauvais (on n’a pas tous empilé les contrats cette année…), acceptez sans broncher le retour du boomerang : il faudra rattraper le temps perdu dès la rentrée. Cette contrainte, elle fait partie des règles du jeu. Et pour être un joueur classe, il faut être fair-play. Accepter le rush de la rentrée, c’est aussi s’épargner ces petits moments de stress en vacances quand on pense à ce qui nous attend au retour. Attendez-vous à être plus lent, moins vif, et agissez en conséquence ;
  2. Analysez (enfin) ce qui ne va pas. Quelque part, le freelance est, par définition, optimiste, idéaliste, utopiste ? Il croit en sa capacité à construire sa propre destinée (comme le roi Arthur dans Kaamelott). Alors bien sûr, on va tous faire la moue à la lecture d’un mauvais retour client, d’une mauvaise évaluation sur Yellow Angels… L’indépendant est (un peu) narcissique. Mettre son orgueil dans sa poche et se remettre en question, ce n’est pas particulièrement agréable. Pourtant, il va bien falloir prendre ces remarques à profit pour poursuivre son apprentissage. Et rien de mieux que la rentrée pour se faire une petite compilation des « fails » de l’année !
  3. Travaillez votre croissance : si votre portfolio crie famine, il va falloir nourrir le monstre sacré. Pour le freelance qui stagne, l’été sera consacré à l’affinement de la politique commerciale. Vous avez du temps et votre trésorerie vous donne encore quelques mois d’oxygène ? Plongez tête la première dans l’Inbound marketing. Vous avez besoin d’un contrat là, maintenant ? Approchez les agences pour de la sous-traitance, mais c’est une bouée de secours momentanée. Vous voulez respirer maintenant tout en boostant votre potentiel à moyen et long terme ? Go Yellow !
  4. Faites savoir à vos (gros) clients que vous êtes de retour. C’est un excellent moyen de leur rappeler que vous existez, de leur souhaiter une bonne reprise mais aussi et surtout de leur montrer qu’en dépit de votre indépendance, vous êtes organisé, méticuleux, rigoureux, avec un temps pour le travail et un temps pour le repos ;
  5. Débriefez votre été sur votre blog. On vise ici le même dessein que le point 4, mais auprès de vos buyer persona. Les contenus conviviaux, légers, humains, peu corporate, affichent parfois un taux de conversion… surprenant !

Pour aller plus loin

 

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER