Nicolas Catillon

Nicolas Catillon

Lecture de 2 min

LE 14 Mar 2018

Freelance style

La chronique du freelance : le client

  • Download PDF
La chronique du freelance : le client
La chronique du freelance : le client

Parfois je vis un enfer avec mes clients. Parfois, c’est pire.

 

« En fait, la 1ère version était mieux je trouve, on part sur celle là du coup ».

Sueur froide. Douleur à la poitrine. On m’avait pourtant prévenu. Cette phrase, lâchée à la présentation de la 12 ème version de mon travail, m’a donné autant de plaisir qu’une partie de jambe en l’air avec des barbelés. Mais ce n’était pas ça le pire.

 

OH NON. Le pire, c’est qu’en tant que jeune free-lance plein de fougue et de passion, je me suis dit « on améliore le travail à chaque fois, pas besoin de garder les versions intermédiaires ». Oui, erreur classique du débutant, je sais.

 

Bon, je vais pas vous mentir, cette erreur là, je ne l’ai faite qu’une fois.

 

Mais il faut la faire une fois, ressentir au fond de soi ce pincement, cette pensée lorsque l’on anticipe la nuit terrible que l’on va passer à rechercher ce que l’on avait fait exactement pour satisfaire le client.

 

Ma machine à café a frissonné en pensant à la nuit d’activité intense que j’allais lui fournir et les canettes de RedBull dans mon frigo ont senti que ce soir elles n’allaient pas faire de vieux os. Le pire, c’est que c’est le client qui m’a demandé de faire ces modifications ! Il a regardé chaque version, a proposé des idées, pour au final annuler.

 

Le rouge qui monte au joue, la petite sueur froide qui coule le long du dos : je commence à fouiller dans mon ordinateur pour vérifier si j’ai bien gardé une version. Je sais parfaitement que je n’en ai pas, mais je suis dans le déni. Je ne voulais pas faire de nuit blanche ce soir. Et puis au final, pourquoi il le fait pas lui même s’il est pas content ?

 

C’est donc avec une envie de meurtre et une rage terrible que j’ai répondu avec fermeté à mon client :

« Bien sur, aucun problème, je vous renvoie la V1 demain matin à la première heure. À demain ! »

 

Ne me jugez pas.

Nicolas Catillon

Nicolas Catillon

Lecture de 2 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER