L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 4 min

LE 02 Mai 2018

Freelance style

Les 5 conseils en matière de comptabilité pour les freelances de notre partenaire Novaa !

  • Download PDF
Les 5 conseils en matière de comptabilité pour les freelances de notre partenaire Novaa !
Les 5 conseils en matière de comptabilité pour les freelances de notre partenaire Novaa !

C’est la bête noire de tous les freelances. Alors que beaucoup se lancent pour plus de liberté et de flexibilité, les tâches administratives et le suivi financier représentent souvent un obstacle sur la route du bonheur de travailler à son compte. Comme on est aussi perdu que vous, nous donnons donc la parole à un vrai expert comptable, notre partenaire Novaa. Laurène vous donne 5 conseils pour y voir plus clair dans vos chiffres ! 

 

  1. Digitalise ta comptabilité

Bienvenue au 21ème siècle ! Fini les facturettes papiers qu’on emmène tous les mois ou trimestres chez son comptable sans avoir aucune idée de ce qu’il peut bien faire avec… Le marché propose aujourd’hui des outils d’échange d’information en temps réel qui permettent de rester maître de ses comptes tout en déléguant les tâches barbantes au maximum. On se simplifie la vie en étant connecté à la banque (à titre purement informel bien sûr), et on reste informé de ce que fait notre comptable à tout moment. Les avantages d’un outil digital sont nombreux : simplicité rapidité et surtout Transparence ! Novaa a créé Tiime, un outil qui propose un tableau de bord permettant de piloter son activité et un module de facturation pour suivre ses recouvrements clients… mais il existe aussi d’autres outils capables de vous faciliter la tâche et automatiser certains process !

 

  1. Organise ta paperasse

Malheureusement, la comptabilité n’est pas encore complètement digitale à 100%. Alors que les outils numériques peuvent vous faire gagner du temps et permettre un meilleur suivi, vous aurez toujours besoin de garder un justificatif papier de toutes vos factures et autres documents officiels. La législation à l’heure actuelle reconnait uniquement le format papier en cas de contrôle ! On se doit donc de conserver une pochette par mois et un classeur par an avec toutes ses factures ! Absolument toutes ! 1 euro encaissé comme 1 euro décaissé doit être justifié par une facture. La règle veut qu’on conserve tous nos papiers pendant au moins 10 ans ! Mais un espoir se profile à l’horizon pour alléger votre porte-documents :  un projet de loi est à l’étude pour changer cette mesure et faire du scan un justificatif valable par l’administration fiscale ! On a hâte !

 

  1. Provisionne le RSI

Si cet acronyme provoque chez toi une crise d’urticaire, on te comprend ! Mais pas de panique on t’explique comment faire face au RSI qui fait tant parler de lui ! Le RSI fonctionne aujourd’hui par acomptes minimums la première année. En mai de l’année suivante ton comptable fait ta déclaration sociale des indépendants et c’est là que le RSI prend connaissance de ta rémunération. Double peine… il régularise les cotisations de l’année précédentes et réajuste à la hausse les cotisations en cours ! Cette régularisation peut poser de graves problèmes de trésorerie si elle n’est pas anticipée ! Pour se faire c’est simple, à chaque rémunération on met de côté de quoi payer environ 40% de cotisations associées. Cet argent laissé sur le compte ne sera bien sûr pas imposé car ton comptable malin va provisionner cette charge pour l’année suivante ! Avec le Plan Indépendant du gouvernment, le RSI est intégré au Régime Général, mais pas de grands changements en prévision pour l’instant dans son fonctionnement. Le calcul du RSI devrait changer pour être simplifié et éviter cet effet de régularisation : on se languit de voir le « nouveau RSI » !

 

  1. Anticipe le dépassement des seuils de l’auto-entrepreneur

Bonne nouvelle : les seuls de l’AE doublent en 2018. C’était le principal inconvénient du statut et devrait pousser encore plus de professionnels à se lancer dans l’entrepreneuriat ou le freelancing, à mi-temps ou à plein temps. Mais malheureusement, il ne double pas pour tout le monde.

Voici les nouveaux seuils :

–  de 82 800 euros à 170 000 pour la livraison de biens

–  de 33 200 euros à 70 000 pour la prestation de services

A savoir, les seuils restent inchangés concernant l’assujettissement à la TVA. Ce qui signifie que les auto entrepreneurs devront facturer la TVA le mois du dépassement des seuils. Ils pourront s’ils gardent les justificatifs déduire de la TVA sur leurs achats.

Si l’activité de l’auto-entrepreneur est mixte (vente de marchandises et prestation de services par exemple) ou s’il exerce deux activités distinctes :

  • son chiffre d’affaires global annuel ne doit pas excéder 170 000€,
  • dans son CA global la partie afférente aux activités de services ne doit pas dépasser 70 000€. (Si les deux activités relèvent du même seuil, le chiffre d’affaires global ne devra pas dépasser ce seuil tout simplement).

Ayez donc toujours ces seuils en tête selon votre activité. Et même si vous êtes parmi les chanceux qui voient leur plafond doubler, vous aurez quand même le risque de dépasser votre limite de CA, si votre affaire marche très bien. Et on vous le souhaite !

En cas de dépassement des seuils de l’AE deux années consécutives, on est obligé de passer l’année suivante en Entreprise Individuelle. Il faut alors recenser ses frais réels pour ne déclarer que son bénéfice sur lequel on est imposé ! Attention la première année les seuils de l’AE sont proratisés (exemple : j’ouvre mon AE en milieu d’année civile, le seuil n’est pas de 70 000 euros mais la moitié seulement). En entreprise individuelle tu n’as plus à te soucier des seuils. Mais il faut être rattaché à une association de gestion agréée (3 mois de process pour le faire) ou avoir un comptable qui a le visa fiscal (6 mois de délai pour le mettre en place). Si aucune de ces deux options n’est satisfaite ton bénéfice sera majoré de 25% au moment de calculer ton impôt sur le revenu ! Retiens donc simplement : EI = AGA ou visa fiscal ! Pour ne pas avoir à se soucier de ses seuils dès le lancement de ton activité, d’autres statuts s’offrent à toi sans limite de CA, comme le portage salarial.

 

  1. Reste libre et zen !

Nous arrivons à une période charnière du monde du travail qui devient mouvante et réorganise totalement son modèle dominant ! Le CDI ne fait plus autant rêver que la liberté d’être à son compte. Pour rester cohérent dans ce mode de vie libre et indépendant on place la comptabilité dans la même mouvance et on se positionne sur des offres sans engagement ! Si le comptable est sûr de lui et de sa qualité de service alors à quoi bon emprisonner ses clients ? Novaa fait partie du mouvement freelance et croit en la liberté comme facteur de satisfaction !

N’hésitez pas à contacter notre partenaire Novaa pour d’autres questions !

 

L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 4 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER