Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

LE 07 Fév 2019

les experts métiers

Développeur web ou mobile… et si on parlait du cross-platform ?

  • Download PDF
Développeur web ou mobile… et si on parlait du cross-platform ?
Développeur web ou mobile… et si on parlait du cross-platform ?

Lors de ses premiers balbutiements, le développeur va peut-être commencer à apprendre à coder sans vraiment réfléchir à la typologie des applications qu’il souhaite créer. Mieux : si la tendance est à l’application web à sa première année académique, le développeur peut expérimenter un basculement de la tendance à la fin de son cursus. L’obsolescence « commerciale » des acquis n’est jamais bien loin dans le monde de la tech. Il y a tellement à faire que ces considérations passent souvent à la trappe…

 

Web/Desktop/Mobile : le développeur équilibriste

 

Développer en 2019, c’est avant tout réussir un numéro d’équilibriste. Nous avons tous nos partis pris et nos préférences techniques, mais nous avons également l’impératif de répondre aux demandes de nos clients et de nous plier aux réalités du marché. Et la réalité du marché, elle est multiple : 68,1% de parts de marché pour Android pour les mobiles en Europe, 70% de tablettes au monde tournent sous iOS, des millions d’utilisateurs desktop sont sous Windows 7, 8, RT ou 10. Le développeur freelance qui entend tirer son épingle du jeu doit intégrer le design, l’UX et l’UI, l’évolutivité, la maintenabilité et la pluralité des plateformes. Il doit être prêt à relever ce défi technologique pour briller. Cela ne vous aura pas échappé : peu de développeurs maîtrisent (à un degré avancé) à la fois le développement iOS et Android. Cela appelle à un travail conséquent sur les outils, les APIs et les langages.

A moins de passer toute une vie à vouloir tout maîtriser, c’est l’option du cross-platform qui vous donnera accès à tous les environnements et à toutes les opportunités. Les outils multiplateformes sont nouveaux, mais ils sont déjà particulièrement puissants. Pour le freelance, c’est un genre de bénédiction : un seul outil à maîtriser, un seul ensemble d’APIs à connaître et un seul langage de programmation à appréhender. Vous pourrez créer des applications Desktop (Linux, MacOS et Windows), des applications web, des applications mobiles et même des applications pour les ordinateurs mono-cartes comme le Raspberry Pi. Un bon développeur cross-platform est un développeur capable d’atteindre le look et la sensation du « native » sans ses coûts pour offrir aux utilisateurs une application hautement fonctionnelle malgréle cross-platform.

 

Le cross-platform au sens des systèmes d’exploitation mobiles

 

Partir sur un développement natif sous Objective C, Swift, Java ou C# ? Opter pour des technologies hybrides type Phonegap pour embarquer une web view dans une application native ? Prendre plutôt la direction du développement web ? Faire dans le cross-platform pour construire des applications à la fois iOS, Android et Windows mobile ? C’est la décision que doivent prendre les annonceurs au moment de créer leur application mobile. Naturellement, si toutes ces solutions existent, c’est que chacune déploie des avantages et des inconvénients qui lui sont propres. Le cross-platform cumule les bons points :

  1. Chaque système d’exploitation dispose de sa version native, ce qui permet au développeur freelance de mieux rentabiliser son bébé ;
  2. Belle visibilité sur les « stores » d’application ;
  3. Les modifications et autres mises à jour sont effectives sur chaque plateforme ;
  4. Economies d’échelle et budget optimisé ;
  5. Accessoirement, le cross-platform permet de convoiter une industrie très porteuse : celle des jeux en 2D (ou 3D).

Malgré ses quelques inconvénients (accès aux APIs, problème de validation par les stores, impossibilité d’exploiter toutes les fonctionnalités des appareils, problèmes d’ergonomie, UX et UI non optimisées…), le cross-platform est très plébiscité, surtout pour son côté tout-en-un qui, bien que sacrifiant « un peu » la qualité, permet de rationaliser ses dépenses. Pour le freelance (ou le collectif de freelances), il ne s’agit plus de maîtriser les compétences iOS et Android. Le développement cross-platform, au sens des systèmes d’exploitation mobiles, ne nécessite qu’un seul langage de programmation, et démultiplie les opportunités pour le développeur qui entend optimiser son ratio effort-rémunération.

 

Pour aller plus loin

Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER