L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 5 min

LE 24 Mai 2017

L'entreprise étendue

Devenez un pro du talent hacking ! Partie 2

  • Download PDF
Devenez un pro du talent hacking ! Partie 2
Devenez un pro du talent hacking ! Partie 2

Le digital, espace privilégié du talent hacking ! Vous l’avez compris, faire le choix de l’entreprise étendue est un choix audacieux : celui qui fait le pari de la compétence et du sur-mesure en matière de ressources humaines. Les market-places sont là pour faciliter tout le processus que cela implique.

 

Le digital, espace privilégié du talent hacking !

 

Vous l’avez compris, faire le choix de l’entreprise étendue est un choix audacieux : celui qui fait le pari de la compétence et du sur-mesure en matière de ressources humaines. Il engage à être constamment en alerte sur les besoins de votre entreprise, à mettre en place une communication adaptée et à attirer les meilleurs profils. Mais aussi à élaborer une politique de recrutement bien spécifique à destination d’une population d’experts indépendants qu’il faut identifier, solliciter, convaincre et garder. Tout ce processus peut être facilité par des market-places dédiées à l’emploi de freelances telles que XXE. Mais loin d’être des catalogues de prestataires indépendants en ligne, les market-places sont aussi des lieux privilégiés pour communiquer autour de votre marque vis-à-vis de ces communautés. Vous pouvez les utiliser pour diffuser vos offres de mission, mais au-delà, vous pouvez aussi les utiliser pour repérer des talents disposant des compétences ou de l’expérience qui manquent à votre entreprise.

 

Aux Etats-Unis, où rappelons-le, le freelancing devient une part très importante de la population active (près de 40%), le talent hacking fait émerger une offre digitale nouvelle, pour faciliter le sourcing aux entreprises. On peut citer la start-up thetalentshackers.com qui accompagne les entreprises et les start-ups dans la mise en place de process de talent hacking, en utilisant la data et les pratiques RH pour sourcer de nouveaux talents.

 

En France et en Europe, la start-up Wizbii permet aux jeunes diplômés de se faire recruter en tant que salarié ou indépendant en collectant des points d’expertise sur des projets réels que des entreprises leur confient. Un bon moyen d’établir le contact et d’évaluer les premiers pas ensemble.

 

A ce propos, nous avons posé quelques questions à Isabelle Colin, CEO de Eco&Logic, intégrateur et éditeur de logiciels spécialisés en objets connectés. Pour elle, l’entreprise étendue est une réalité quotidienne, et le talent hacking fait partie des pratiques RH de son entreprise. 

 

XXE : Pourquoi recourir aux freelances dans votre entreprise ?

 

IC. Notre CTO est freelance, c’est le genre de profil expert que je ne pourrais pas embaucher à plein temps. Pour des raisons de trésorerie d’une part, mais aussi parce que de son côté, il tient à son indépendance et à sa capacité à s’investir sur plusieurs projets. Le recrutement d’un expert indépendant, c’est une relation qui va dans les deux sens, où chacun doit trouver son intérêt. Je fais appel à lui pour le développement de mes prototypes, qui demande des expertises sur des temps courts. Je crois beaucoup au mix collaborateurs/freelances, c’est très adapté à Eco&Logic, notre activité et notre développement.

 

 

XXE : Quels sont pour vous les avantages du recrutement de freelances ?

 

IC. Mixer dans son équipe les collaborateurs dans une start-up. Un expert indépendant, s’il veut signer de belles missions, doit se maintenir au top des connaissances liées à son secteur. Cette curiosité constante n’est pas forcément aussi présente quand on a un poste fixe et plus confortable, sans que cela soit péjoratif. L’apport des hyper-experts est donc indéniable sur ces aspects liés à l’innovation.  Les investisseurs ne sont pas toujours ouverts à l’intégration de freelances. Ils craignent l’abandon en cours de mission, le risque que cela fait peser sur l’entreprise.

J’ai donc jugulé ce risque en travaillant avec des contrats très carrés, ou bien, j’alloue des actions gratuites sans droit de vote. C’est motivant pour tout le monde et sécurisant pour l’entreprise.

 

 

XXE : Comment trouvez-vous la perle rare ? 

 

Je les identifie principalement par recommandation, via mon réseau, parfois même sur des salons. Je précise dans quel domaine d’expertise technique je recherche un hyper-expert, et je reçois des suggestions de profils. Je vais également sur LinkedIn ou sur des groupes de discussion, j’examine les profils, je regarde ce que les experts partagent, leurs commentaires, qui sont un excellent indicateur de leur niveau de maîtrise sur un sujet donné. Certains produisent beaucoup d’écrits sur leur domaine d’expertise ou de compétence, là encore, c’est un bon moyen d’évaluation.

 

Sur les plateformes de mise en relation avec des freelances, je vais également être attentive aux missions qu’ils ont réalisé et pour quelle entreprise ils ont travaillé. Eventuellement, je vais contacter leurs clients pour avoir leur avis sur la qualité de leur travail, évaluer le profil pour m’assurer que la rencontre avec l’équipe va bien se passer. J’ai recruté des hyper-experts qui avaient déjà travaillé ensemble, ou étaient issus de la même école : il y a une connaissance mutuelle qui facilite la coopération, c’est très agréable, et les salariés en profitent aussi. Je travaille enfin avec des écoles, pour identifier des élèves ou jeunes diplômés prometteurs pour des missions chez Eco&logic.

 

 

XXE : Convaincue par l’entreprise étendue ? 

 

Oui, chaque entreprise est différente bien sûr, mais en tous cas, pour Eco&Logic, le mix freelances collaborateurs est un véritable atout. Il faut bien sûr que la culture d’entreprise existe au préalable, pour qu’elle puisse être adoptée et partagée. Mais avoir des indépendants dans son équipe représente la garantie d’une émulation constante, un œil en permanence fixé sur l’innovation, à un budget adapté aux finances d’une start-up et c’est vraiment ce qui me convient. »

 

La fonction RH s’enrichit donc elle aussi de la dynamique de l’entreprise étendue, et le digital offre des outils nouveaux pour recruter ces nouveaux collaborateurs indépendants. Le talent hacking est une pratique qui ne concerne pas seulement les startups, mais de plus en plus d’entreprises issues de tous les secteurs d’activités, et de dimensions très variées, jusqu’aux grands groupes. Chasser les talents est à envisager comme une tâche de fond, pour garantir l’ajustement parfait de vos équipes quel que soit votre niveau d’activité ou les projets que vous menez. Miser sur les plateformes en ligne vous permettra de structurer cette démarche, et d’identifier facilement les freelances qui contribueront demain à votre succès !

 

Revoir: Devenez un pro du talent hacking! (Partie 1)

L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 4 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER