Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 7 min

LE 04 Avr 2019

L'entreprise étendue

DevOps: guide de virtual survival

  • Download PDF
DevOps: guide de virtual survival
DevOps: guide de virtual survival

Après le buzz, la réalité nue, allégée de l’effet mode et tendance. DevOps est là pour rester. DevOps est utile, DevOps est gentil, DevOps fait des heureux ! L’enquête annuelle de RightScale sur l’état du Cloud a révélé que 78% des 1002 professionnels de l’IT interrogés adoptent DevOps. Alors, mouvement, tendance ou nouvelle approche du développement logiciel ? Mais d’abord qu’est-ce que c’est, et comment l’appliquer à l’entreprise ? Eléments de réponse.

 

DevOps : le concept

 

Autrefois, à l’époque où l’on cherchait une grotte pour y installer ses bureaux style dolmen, on prenait son temps pour graver des lignes de code à même la roche ou sur des tablettes en argile, de développer tranquillement son logiciel de quelque chose (de chasse au mammouth par exemple), souvent tard dans la nuit, au clair de la lune. Ensuite, on testait et on retestait. Puis, quand ça ne marchait pas, on publiait une mise à jour majeure à coup de hurlements dans la savane. Et tant pis si les utilisateurs néandertaliens se rongent les ongles de frustration, voire se mangent entre eux, car il faut prendre le temps de bien faire les choses. Et l’homme découvrit le feu, pardon DevOps… Ouah !

 

DevOps est une contraction des mots développement et opérations, une approche intégrée et plus dynamique, dont la principale vertu est d’injecter une bonne dose d’agilité et de flexibilité dans l’organisation du travail. À coup de petites mises à jour fréquentes, DevOps permet de corriger plus rapidement les erreurs et de solidifier la relation entre les équipes ingénierie et IT. Calquée sur les principes de « Lean and Agile », l’approche DevOps consiste en la collaboration des équipes de développement et des équipes opérationnelles pour arriver à une livraison de logiciels et d’applications en « flux continu » (contrairement à l’approche traditionnelle de livraison « en fin de chantier » beaucoup plus lente). Cela permet aux entreprises de s’installer sur un marché de manière plus efficiente et rapide, et ainsi réduire le risque de prendre le train déjà en marche. D’ici 2025, le marché du DevOps pèsera plus de 12 milliards de dollars, tout juste le temps de sauter le pas et l’installer dans votre entreprise, si vous voulez notre avis !

 

DevOps : guide pratique d’application à l’entreprise

 

Pensez au DevOps comme une chaîne de montage (idéalement automatisée) qui va permettre un workflow continu. Prenez l’assemblage automobile par exemple : des équipes, toutes spécialités confondues, travaillent sur différentes parts du véhicule, pour arriver au produit fini en un temps court. Ensuite, ça sera la phase de tests et d’essais pour déterminer les éventuels défauts de fabrication. Eventuellement, un service de maintenance s’occupera de corriger les défauts apparus en cours d’utilisation et d’améliorer le produit (mise à jour logicielle).

 

Ainsi, pour schématiser, l’approche DevOps consiste en l’unification du développement et de la production d’un logiciel ou d’une application, l’accélération de tous les cycles de vie du produit et l’automatisation et la supervision des phases de développement, de tests, de production et enfin de maintenance. Le schéma peut paraître simple, mais pour arriver à cette « utopie fordienne », il convient de prendre le taureau par les cornes ! Pour autant, plus qu’une approche technico-technicienne, l’intégration du DevOps dans l’entreprise fait appel à d’autres astuces et disciplines pour une application optimale. Voici comment procéder en quelques étapes clés.

 

  • Prérequis : culture DevOps et adhésion des équipes

Première étape est certainement la plus décisive. C’est à ce niveau que se jouera la bonne (ou mauvaise) intégration de DevOps à l’entreprise. Comme toute nouvelle approche, une conduite de changement est nécessaire au sein des équipes.

 

Comment procéder ?

  1. Identifier les objectifs métiers des équipes développement et opérationnelles ;
  2. Instaurer un système de récompense basé sur la performance globale de l’entreprise et non sur le rendement individuel des équipes ;
  3. Développer une culture d’entreprise qui privilégie la communication et le partage d’informations à tous les niveaux : développement, production, suivi, maintenance, expérience utilisateur;
  4. Mettre en place des outils de suivi d’avancement des projets accessibles à toutes les équipes concernées.

 

Les outils à la rescousse 

Instaurer la culture adéquate est primordial. Sans elle, tous les processus d’automatisation deviennent caducs et inefficaces. Car il ne faut pas oublier que l’approche DevOps est avant tout un mouvement culturel qui fait de l’individu son principal outil de fonctionnement. À ce niveau, Lean and Agile inclut des démarches de transformation comme SAFe (Scaled Agile Framework), DAD (Disciplined Agile Delivery) et la méthode Scrum.

 

Résultats prévus

Des objectifs communs clairs, implication des équipes, une communication transversale et réduction des « goulots ».

 

  • Faire un audit et identifier les « goulots »

Il s’agit ici de comprendre en profondeur le mode de fonctionnement actuel de l’entreprise pour mettre en place l’approche DevOps idoine. Une fois cela fait, il faudra passer au repérage des goulots d’étranglement qui bloquent la continuité du workflow. L’objectif est d’éliminer toute distraction, redondance ou processus bloquant susceptibles de remettre en question l’efficacité du DevOps.

 

Comment procéder ?

  1. Réaliser un audit complet de fonctionnement ;
  2. Identifier les tâches inutiles, redondantes ou superflues (sans valeur ajoutée malgré leur éventuelle sophistication) ;
  3. Développer une infrastructure réactive ;
  4. Mettre en place des instruments de mesure des cadences à des points prédéfinis de la chaîne de distribution.

 

Les outils à la rescousse

Les environnements SDE (Software-Defined Environment) aident à mettre en place une infrastructure réactive, essentielle à la bonne implémentation du DevOps.

 

Résultats prévus

Dégraissage du pipeline de distribution, accélération de la distribution des logiciels et applications, réduction des temps d’attente et fluidification du workflow.

 

  • Commencer par des objectifs atteignables

Mettez vos équipes en mode « training » sur des petits projets pour roder le processus. Désignez des objectifs clairs, concis et réalisables pour habituer les équipes à l’écosystème et la culture DevOps.

 

Comment procéder ?

  1. Faire le choix de projets de petite taille (ou nouveau projet) ;
  2. Appliquer les principes DevOps exclusivement et les outils mis en place en amont ;
  3. Mesurer les résultats en termes d’expérience client, d’innovation et de délais de livraison.

 

Les outils à la rescousse

L’approche Lean, de par sa capacité à renforcer l’innovation des entreprises et à optimiser leurs ressources en les dédiant aux activités prioritaires.

 

Résultats prévus

À ce stade, il s’agit d’une micro-mesure de ce que serait l’implémentation du DevOps à toute l’organisation. Trois axes sont concernés : augmentation de l’innovation, automatisation et rapidité de production et amélioration de l’expérience des utilisateurs finaux.

 

  • Suivi et amélioration continus

Si l’on devait choisir un seul attribut de l’approche DevOps, l’amélioration continue remporterait la palme haut la main. Le processus, par définition, est en évolution permanente, et c’est bien là sa force.

 

Comment procéder ?

Identifier les points d’amélioration révélés par les outils de mesures ou le feedback équipes et utilisateurs ;

  1. Dédier une équipe à l’amélioration continue des processus ;
  2. Organiser des rencontres périodiques et des mises au point pour échanger avec les équipes et avoir des retours d’expérience.

 

 

Les outils à la rescousse

Ici encore, l’approche Lean and Agile peut s’avérer d’une grande utilité puisque ses pratiques partent d’un principe d’évolution constante du processus.

 

Résultats prévus

Une maintenance optimale et une amélioration évolutive de la qualité et des délais de livraison.

 

Pour aller plus loin

En quoi la méthode Scrum peut profiter à votre entreprise ?

La semaine de 4 jours en entreprise pour plus de performance ?

 

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 7 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER