L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 5 min

LE 25 Mar 2017

Freelance style

Freelance : la comptabilité même pas mal !

  • Download PDF
Freelance : la comptabilité même pas mal !
Freelance : la comptabilité même pas mal !

Être freelance, c’est avant tout une façon de penser, une façon d’être ! Un freelance est un expert indépendant, mais pas forcément un expert de la tenue des comptes !

Être freelance, c’est avant tout une façon de penser, une façon d’être ! Un freelance est un expert indépendant, mais pas forcément un expert redoutable de la gestion administrative et notamment de la tenue des comptes. La gestion de la comptabilité est plus ou moins complexe, selon le statut du freelance, mais aussi de son activité professionnelle et de son régime d’imposition.
Comment aborder cette fameuse comptabilité ? Y-a-t-il des spécificités pour votre projet ? Y a-t-il des documents obligatoires ? Devez-vous faire appel à un expert-comptable, professionnel en la matière ?
La comptabilité est une préoccupation majeure pour le freelance et parce que la contrôler peut devenir rapidement un avantage, en voici les contours.

Quel type de comptabilité ?

La première chose à savoir, c’est que la question de la comptabilité ne se pose pas dans le cadre du portage salarial ou de la coopérative d’activité et d’emploi, la gestion étant prise en charge par l’entreprise porteuse ou la coopérative en contrepartie d’une commission. Vous ne gérez donc pas ces tâches, une passe d’esquive intéressante.

Pour le reste, il existe plusieurs types de comptabilité pour le freelance : l’une dite de trésorerie, est basée sur les dépenses décaissées et les recettes réglées, l’autre dite d’engagement, est basée sur les dépenses engagées et les recettes facturées.

Vous appliquez ainsi une comptabilité :

  • de trésorerie si vous exercez en entreprise individuelle une activité non commerciale (principalement libérale) ou une activité commerciale, industrielle ou artisanale sous le régime réel simplifié d’imposition
  • d’engagement si vous exercez en entreprise individuelle une activité commerciale, industrielle ou artisanale sous le régime réel normal d’imposition, ou en société.

Gardez en tête que le régime simplifié d’imposition vaut pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 238 000 € pour les activités de service ou 788 000 € pour les activités de vente.

Chaque année, vous établissez une déclaration professionnelle de résultats, ainsi que des comptes annuels comprenant un compte de résultat, un bilan et une annexe (sauf exceptions).

Si vous optez pour le régime de la micro-entreprise, alors votre comptabilité est simplifiée.
Il vous suffit de tenir un livre des recettes encaissées (et un registre des achats pour toute activité de vente), de déclarer vos recettes mensuellement ou trimestriellement et de reporter le chiffre d’affaires annuel sur la déclaration personnelle des revenus.

 

Comment tenir sa comptabilité ?

Tenir sa comptabilité, trois mots qui ont la fâcheuse tendance, à tort, de rendre anxieux l’expert indépendant novice en la matière. En pratique, cela consiste à saisir les flux financiers relatifs à l’activité exercée, à partir d’un plan comptable adapté à l’entreprise.

Vous pouvez réaliser la comptabilité, soit :

  • manuellement, sur des livres comptables papier, cette méthode étant peu utilisée en pratique, éventuellement par des entrepreneurs ayant une petite comptabilité simplifiée
  • informatiquement, à partir d’un logiciel conforme, installé sur l’ordinateur ou utilisé en Saas via un site spécialisé en ligne

Il est important de procéder au classement périodique des pièces justificatives relatives aux achats et aux ventes : factures, relevés bancaires, bons de commande, devis… Au regard de l’administration fiscale, les pièces comptables doivent être conservées pendant 10 ans.

Par ailleurs, pour réaliser votre comptabilité, sachez que vous n’avez aucune obligation de recourir à un cabinet d’expertise-comptable. Vous pouvez tenir personnellement votre comptabilité, d’autant plus si vous disposez de bonnes connaissances en comptabilité et en gestion d’entreprise. Sachez que cet exercice requière une certaine rigueur afin que la comptabilité soit régulièrement à jour. L’avantage ? Vous savez à tout moment où vous en êtes dans votre projet !

Toutefois, il est recommandé de faire appel à un expert-comptable afin de sécuriser vos obligations comptables, celui-ci pouvant aussi vous conseiller en matière de gestion ou de fiscalité. Vous vous dégagez ainsi du temps pour vous recentrer sur ce qui est essentiel, votre activité. Vous pouvez choisir d’externaliser la totalité de la comptabilité ou seulement la clôture des comptes.

Indépendamment de la tenue de la comptabilité, surtout si vous faites appel à un expert-comptable ou appliquer une comptabilité d’engagement, il est bon de tenir un plan de trésorerie afin de connaître en temps réel le solde du compte bancaire et la capacité financière de l’entreprise.

Tout ceci peut paraître factuel, basé sur l’application d’une simple méthode et d’une certaine rigueur. C’est bien plus ! Le freelance est lié par essence aux problématiques comptables, telle la rançon de l’indépendance. Mais être au fait de la gestion de votre entreprise offre un avantage : plus de visibilité sur votre situation, plus d’éclairage dans vos choix professionnels. Comme le marché du travail ou le statut de freelance, le secteur de la comptabilité et du chiffre évolue pour s’adapter à l’ère du digital, de nouvelles solutions pourraient émerger à l‘avenir.

L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 4 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER