Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 27 Juil 2018

Freelance style

L’été du freelance : je papillonne ou je végète ?

  • Download PDF
L’été du freelance : je papillonne ou je végète ?
L’été du freelance : je papillonne ou je végète ?

La France, forte d’une 2eétoile arrachée en Russie, tire le rideau et s’en va profiter des plages et des sommets. Ce n’est donc pas forcément la période la plus faste de l’année… à moins d’avoir empilé les contrats pour la rentrée (bravo), ou les retards sur les échéances de l’avant-congé (bravo bis). Pour le Summer Jam du freelance, il y a deux écoles : celle des irréductibles qui ne s’offrent que le week-end, et encore, puis celle des aficionados de la pelle et du seau qu’ils défouraillent à la moindre éclaircie solaire. L’idéal se situe quelque part entre les deux. Alors, papillonner ou végéter ? Nager dans l’eau ou surnager dans le boulot ?

 

La plage, l’apéro, le voyage… vous savez, ces activités non rentables

 

Vous êtes sous l’eau. Pas la turquoise, non. Celle des emails, des rendez-vous, des zonings, des livrables à rendre ASAP et des devis. Pour vous, les vacances ne sont pas vraiment à l’ordre du jour. Sans décrocher complètement, il va tout de même falloir lever (un peu) le pied. Captain Obvious vous parle : « L’été, il fait chaud ». De cette brillante perspicacité météorologique découle une belle flopée de défi pour le travailleur indépendant tenu par des délais estivaux. Ses adversaires s’appellent : soleil, l’astre du farniente, et amitié (synopsis de F-R-I-E-N-D-S). Le premier lui fait de l’œil, le second l’invite à la plage, à l’apéro, au voyage… vous savez, ces activités non rentables. Et si voyage il y a, l’accès WI-FI caracole en tête des critères de choix de l’hébergement, qu’importe que les toilettes soient turques et la nourriture indienne (pas les deux en même temps, si possible).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’affolement du thermomètre n’est pas forcément synonyme de fonte des opportunités de travail. La quantité baisse, indubitablement, mais la typologie des commandes est intéressante : les fameux « projets de la rentrée ». Si vous êtes webdesigner, vous savez que la communication visuelle est préférentiellement travaillée pendant l’été, car c’est souvent la partie qui vient le plus en aval, bien après le business plan et le développement interne et externe.

 

Optimiser votre été pour travailler et profiter

 

Pas de règle stricte, pas de sentier balisé… juste du bon sens :

  • Je suis slasher, et l’année fut fructueuse sur le plan indépendant : vous pouvez vous permettre de profiter de l’été, en gardant tout de même un œil sur vos emails, histoire de ne pas rater le contrat de l’année. Mettez une petite alerte sur les emails de votre plus gros client ;

 

  • Je suis indépendant et j’ai une tonne de boulot pour l’été. Petit veinard. A ce stade, on va jouer sur le décor et le timing. Avancez votre réveil de deux ou trois heures, histoire de ne pas rater l’apéro, la baignade de 17h et le coucher de soleil en bonne compagnie. Investissez dans une batterie de rechange et trimballez votre PC à l’extérieur. Troquer le café (on sait que c’est dur) pour des smoothies rafraîchissants. Changez votre playlist, rendez-la solaire (un peu d’aide ?)

 

  • Je suis indépendant, mais les clients ne se bousculent pas au portillon. C’est le moment de muscler votre gamme dans la prospection :
    • J’envoie un « follow-up » à tous mes anciens clients ;
    • Je demande à mes clients actuels de me recommander, avec un petit geste commercial à la clé ;
    • Je cible et entre en conversation avec les bons contacts des entreprises avec lesquelles vous souhaiteriez travailler via LinkedIn ;
    • J’en profite pour mettre mon CV à jour sur Linkedin et dépoussiérer mes autres pages sociales ;
    • J’écume XXE à la recherche de projets ou j’agrandis mon réseau pour pourquoi ne pas former un collectif freelance ;
    • Je sollicite un ami SEO (ou je me forme) et je travaille le référencement de mon site/blog. Si vous voulez vraiment aller plus loin, faites une Landing Page pour chaque cible/niche. Les résultats ne tarderont pas à venir ;
    • En attendant que ça « morde », je profite surtout de ce temps libre pour me former à de nouvelles compétences dans mon cœur de métier (avec des certificats, si possible) pour doper l’attractivité de votre profil.

 

Pour aller plus loin

 

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER