Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 02 Déc 2019

Freelance style

Winter is coming… Comment optimiser votre fin d’année ?

  • Download PDF
Winter is coming… Comment optimiser votre fin d’année ?
Winter is coming… Comment optimiser votre fin d’année ?

Nous sommes en décembre, l’heure des comptes a sonné. Et quand vous jetez un coup d’œil sur vos deniers, ce n’est pas franchement la joie. Rassurez-vous, les coups de panne sèche et les périodes de vache maigre sont l’apanage de tous les freelances. Mais quand le bilan de fin d’année n’est pas très réjouissant, il y a quand même du souci à se faire… Alors, année ratée ? Pas vraiment.

 

Les cauchemars de fin d’année

 

Pour la grande majorité des bipèdes, c’est bientôt la période des fêtes de fin d’année. Pour vous, freelance qui n’est pas encore rentré dans ses objectifs, ce sera plutôt les cauchemars de fin d’année. Mais pas de panique, on en rajoute un peu. Sauf qu’il est temps d’agir pour sauver un peu les meubles.

Obstacle supplémentaire : les clients sont en mode vacances prématurées, et ça ne facilite pas la tâche. L’hiver promet donc d’être froid. Comment faire pour rattraper le temps perdu ? A quel saint-client se vouer ? Que faire ? Une minute…

 

#1 Anticipez les hauts et les bas

 

C’est un conseil pour des temps plus fastes, on en convient. Notre intention n’est pas de vous faire rentrer dans un cycle « j’aurais dû », mais plutôt de vous faire prendre conscience que la roue de la fortune tourne, et qu’il s’agit de se préparer à son arrêt. I n é l u c t a b l e.

Vos mois fastes devraient compenser les périodes creuses. Les périodes creuses sont une inévitabilité. Il faut donc les anticiper. C’est ce que vous dirait un robot, pardon un comptable. N’empêche que c’est le principe de fonctionnement sain pour tout freelance qui se respecte. Car vous n’êtes pas sans savoir que vos revenus fluctuent, à cause de la nature même de votre entreprise. Voici un moyen simple de détricoter tout ça : prenez ce que vous avez gagné l’année précédente, diviser le bazar par 12 et vous obtenez votre revenu mensuel moyen. Voilà. C’est votre objectif et votre limite budgétaire à respecter absolument, si vous voulez sortir la tête de l’eau en temps de disette. Il est temps de voir ce que vous pouvez faire maintenant, tout de suite.

 

#2 Réactivez les anciennes pistes

 

La période de la nostalgie des ex commence. Ex-clients, ex-collègues, ex-réseaux d’amis… Les ex, ça sert à plein de choses, en plus de la rancune. Sérieusement, vous avez besoin de « sauver la saison », ce n’est pas le temps de faire des chichis. Et puis vous n’êtes pas sans savoir qu’il est bien plus facile de fidéliser un client que d’en prospecter un nouveau. Sur le même principe, il est plus aisé de renouer contact avec des personnes que vous connaissez déjà que d’essayer de vous créer un nouveau réseau. Sans mentionner que le temps presse.

Concrètement, prenez attache avec vos ex. Mails, appels, rencontres… Tout est bon pour leur faire savoir que vous êtes à la recherche de taf. Qui sait, peut-être que l’opportunité est à un coup de fil. Faites-les donc penser à vous. Encore mieux, proposez-leur des idées, style « candidature spontanée ». Il se peut que vous trouviez preneur.

 

#3 Bricolez à côté

 

Tâcheron, travailleur à la tâche : « personne qui travaille beaucoup, avec application mais sans initiative, et accomplit des tâches peu importantes ». Ah zut, ce n’est pas ça. Une seconde. Tâcheron : « Personne qui travaille beaucoup, à des tâches sans prestige, exigeant surtout de la régularité et de l’application ». Non non, pas tout à fait. Soyez indulgents. Ah voilà : « personne qui exécute des tâches ingrates »…

Bon, rien à faire. On a essayé de vous rendre ça attractif, mais apparemment, pas moyen. Du coup, on se rend à l’évidence : les grandes crises requièrent les grands moyens. On oublie donc le pack « statut-prestige-rémunération » pour tenter de sauver la mise. Amazon Merch est là pour ça, les centaines de gigs en transcription aussi. Mais ça peut aussi être donner des cours, vendre en ligne des trucs qui ne vous servent plus à rien, ou encore faire le guide touristique dans votre ville. Vous aurez compris l’idée, tant que ça paye, tout est bon à prendre.

 

#4 Construisez vote marque

 

Solution à moyen et long terme certes, mais solution efficace. Peut-être que vous devez vous poser des questions quant à l’année qui menace de s’écouler avant de vous faire votre argent. Peut-être que vous avez négligé d’entretenir votre marque, à supposer que vous en ayez une.

Savoir se vendre passe par une vitrine numérique étincelante. Il est grand temps de dépoussiérer votre profil LinkedIn, de faire le ménage sur la plateforme que vous utilisez (XXE, si vous êtes chanceux) et de créer votre site web (c’est facile, vous pouvez le faire sur WIX par exemple).

A la recherche de missions ? C’est sur XXE que ça se passe !

 

Pour aller plus loin :

Fidéliser ses clients en tant que freelance : mode d’emploi

Carrière de freelance : lancement dans 3, 2, 1. Décollage immédiat

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER