Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

LE 08 Oct 2018

Freelance style

Freelances : la drôle de guerre intergénérationnelle !

  • Download PDF
Freelances : la drôle de guerre intergénérationnelle !
Freelances : la drôle de guerre intergénérationnelle !

Les freelances des générations Y et Z ont lancé les hostilités, et leur croissance est soumise à une immuable loi exponentielle. En France, on estime que le nombre de freelances a augmenté de 120% en une décennie, pour caracoler à 900 000, soit plus de 16% de la population active. S’il fallait dresser un portrait-robot du freelance français, on le croquera jeune, âgé de moins de 35 ans, hautement qualifié, travaillant seul mais s’organisant en groupe, tendant vers une destinée schumpétérienne, que d’aucuns ne jugeront inspirée de l’essence bonapartiste : ultralibéralisme, abolissement des contraintes spatiotemporelles, optimisation du travail… Mais avec ce portrait, on en oublie les précurseurs, les freelances avec une expérience de 20, 30 ans en tant qu’indépendant et qui ont été vu comme des extraterrestres dans la société pendant un moment. Quelle relation entre les deux générations ? Quelles sont leurs aspirations ? Guerre intergénérationnelle à Freelance Land ?

 

La différence de perception entre génération

 

La multiplication des freelances des générations Y et Z serait-elle le miroir de la précarisation des indépendants séniors ? Pourquoi y-a-t-il cette dichotomie entre travailleurs seniors indépendants et jeunes freelances ? Dans les faits, la montée en puissance des nouvelles technos a profondément bousculé les modes de fonctionnement de l’intrapreneuriat et du travail indépendant. Chaque année, ce sont principalement des jeunes gens, pluriactifs, geeks, épicuriens et avec un réseau long comme trois bras qui bousculent la frange des séniors restés fidèles au monde de l’entrepreneuriat autarcique et habitués à être des loups solidaires depuis des années. Comme dans les entreprises, la génération Y peut agacer les salariés de la génération X, et la génération Z qui arrive sur le marché du travail va très certainement les exaspérer.

Chez les freelances, on remarque d’entrée une différence de perception et de connaissance du milieu : alors que le freelance senior parlera de son indépendance mais aussi de solitude, le freelance en herbe s’est déjà entouré d’un réseau, assiste à toutes les conférences freelance et pense déjà à lancer son collectif. Il se sent moins seul du coup que son ainé, mais aussi plus libre. Il veut voyager, devenir digital nomad, vivre pleinement la flexibilité. C’est d’ailleurs avant tout pour ça qu’ils ont choisi de devenir indépendant. Son prédécesseur lui, qui s’est lancé en freelance dans les années 80/90 en même temps que l’arrivée de l’informatique, s’est installé en freelance par nécessité. Mais aussi pour être à son compte.

Pour ce qui est de la formation, le développeur d’une cinquantaine d’années possède une riche expérience qu’il s’est constitué en autodidacte au fil des années et maitrise de nombreux langages et frameworks, dont certains apparaissent comme de vieux dinosaures (une pensée pour toi COBOL). Il doit s’adapter aux nouveaux frameworks en vogue et continuer sans cesse son apprentissage pour rester dans la course face à la nouvelle génération qui code plus vite que son ombre. Les jeunes freelances quant à eux sortent d’Epitech, de l’école 42 ou d’autres écoles informatiques réputées, ou se forment aussi en autodidacte au rythme des différents tutoriels Youtube et Code Academy.

Enfin, leur perception du marché est aussi très différente : les indépendants avec plus de 10 ans d’expérience ne peuvent plus voir les ESN, qui  ont la réputation de vendeurs de viande freelance qui les achèvent à coup de 30% de commission, alors que les jeunes indépendants ne savent même pas ce qu’est une ESN, donc n’ont souvent pas d’opinion sur le sujet.

 

Pourquoi l’inter-générationnel est important pour les freelances

Mais l’inter-générationnel est un levier de croissance inexploité et un peut s’avérer un créateur de valeur pour son activité, que ce soit en freelance ou en entreprise.

Cinq millions de seniors vont quitter le marché du travail d’ici 2020 en France et six millions de jeunes vont y entrer. Alors qu’en entreprise, cette « confrontation » inter-générationnel est inévitable et fait suer tous les RH qui doivent arriver à faire cohabiter 4 générations parfois dans une même équipe, les indépendants ne sont pas forcément amenés à travailler avec d’autres générations. A part peut-être directement avec leurs clients ! Mais le freelance en herbe gagne à côtoyer un indépendant plus expérimenté, et vice versa.

Pourquoi ?

Pour plusieurs raisons plus ou moins évidentes :

  1. Le freelance expérimenté s’est lancé au moment ou rien ne favorisait le travail freelance. Il est donc un marginal de naissance, qui a entrepris tout seul et mené sa barque sans l’aide de personne pendant de nombreuses années. Et cette expérience entrepreneuriale, elle vaut la peine de s’y intéresser et de la suivre !
  2. Il connait les failles du freelancing, les erreurs à ne pas faire, il peut vous faire gagner beaucoup de temps et d’argent
  3. Il a un énorme savoir, qu’il peut vous partager. Il peut vous en apprendre aussi plus sur la genèse de votre métier dans le numérique, qui a du nettement changé ces dernières années. Il est intéressant d’en savoir plus sur les origines de la programmation informatique, du graphisme, des relations presse à l’heure du fax et du téléphone… cela permet de prendre du recul, et pourquoi pas d’utiliser des anciennes idées créas qui peuvent être encore efficace aujourd’hui.
  4. L’indépendant senior quant à lui est justement perdu avec tous ces nouveaux métiers. Il ne connait pas le rôle du community manager, a du mal à prospecter avec les nouveaux Linkedin et autres plateformes freelance. Il a bien besoin d’un coup de main et d’un regard neuf sur le sujet pour rester dans la course.

 

Dans tous les cas, peu importe les âges, il est de notre devoir de partager notre expertise et notre expérience. Et si vous êtes bloqué sur un sujet, vous pouvez justement faire appel à un Yellow Angels expert (junior ou senior !) pour vous aider !

Pour aller plus loin

Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER