Frank Chabert

Frank Chabert

Lecture de 5 min

LE 04 Oct 2017

Freelance style

A quand des incubateurs pour les freelances ?

  • Download PDF
A quand des incubateurs pour les freelances ?
A quand des incubateurs pour les freelances ?

Pour les startups, les incubateurs et les accélérateurs sont des lieux qui permettent d’acquérir des connaissances et des méthodes utiles pour pérenniser sa structure. Mais pourquoi il n’existe pas ce genre d’accompagnement pour les freelances ? Peut-on imaginer des incubateurs où les freelances pourraient devenir des entrepreneurs aguerris et où les entreprises pourraient trouver leurs experts indépendants ?

Se lancer en tant que freelance, c’est créer son propre job. Mais cela va bien plus loin : le freelance est aussi un véritable entrepreneur, qui créée sa petite entreprise, même si elle se résume à lui-même. Selon le statut qu’il choisit, il devra tenir à jour une comptabilité, gérer sa situation sociale et fiscale. Quel que soit son métier, il doit gérer sa communication, sa prospection, sa relation client au-delà de l’exécution même de ses missions.

L’expert indépendant est un entrepreneur, il faut le souligner. Près de 70% des entreprises créées ne passent pas le cap des 3 ans. L’inexpérience de la création ou de la conduite d’entreprise représente un véritable risque. Pour les startups, les incubateurs et les accélérateurs sont des lieux qui permettent d’acquérir des connaissances et des méthodes utiles pour pérenniser sa structure. Mais pourquoi il n’existe pas ce genre d’accompagnement pour les freelances ? Peut-on imaginer des incubateurs où les freelances pourraient devenir des entrepreneurs aguerris et où les entreprises pourraient trouver leurs experts indépendants ?

 

Les freelances, champions du coworking

On aurait tort de penser que l’expert indépendant doit avoir une âme de solitaire : de plus en plus d’entre eux profitent de l’opportunité du coworking pour travailler. Si chacun se concentre sur son activité, ce type de structure permet de rencontrer d’autres freelances, d’élargir son réseau, et de travailler dans une vraie dynamique sociale : on échange, on partage, on peut parfois bénéficier d’ateliers ou d’interventions d’experts sur des thématiques métier ou entrepreneuriat : on travaille seul mais pas tout seul.

Baigner dans la dynamique du business est une nécessité pour valoriser son savoir-faire, trouver des clients et des partenaires. Mais c’est aussi l’opportunité d’apprendre son métier d’entrepreneur en s’enrichissant de l’expérience d’autrui. Que vous vous lanciez ou que vous ayez un peu plus d’antériorité en tant qu’indépendant, la bonne nouvelle c’est que l’entrepreneuriat exige d’apprendre chaque jour. Un problème de gestion ? Des lacunes en communication ? Au sein d’un espace de coworking, quelqu’un est forcément calé sur la question et pourra vous apporter les connaissances ou compétences qui manquent. Une forme d’incubation spontanée et artisanale.

 

Et demain : des incubateurs à experts indépendants ?

Avec la transformation digitale, nous décrivons tout au long de ce blog comment l’entreprise change, pour devenir toujours plus flexible et plus compétitive. Les grands groupes vont chercher l’innovation et l’agilité dans des PME et des startups, en échange de leur réseau, de leur expérience et de leur solidité, pour trouver de nouveaux marchés et débouchés. De nombreuses grandes entreprises comme L’Oreal ou Carrefour investissent des millions dans des incubateurs pour développer ces startups et participer à la course à l’innovation (une bonne représentation de ces incubateurs géants étant le salon Viva Technology à Paris).

Cette formule de l’Open Innovation peut-elle être dupliquée avec des freelances ? L’idée fait sens. Nous vous parlions récemment des changements dans les processus et méthodes de recrutement pour les entreprises, notamment pour constituer leurs viviers de freelances. Imaginons un instant que ces entreprises accompagnent la formation d’experts indépendants pour construire leur vivier. Ce serait par exemple SAP qui pousserait ses logiques de formation pour avoir des développeurs, des consultants hyper-experts sur leur offre propre, en complément de leurs équipes salariées, mais qui se doteraient dans le même temps d’ambassadeurs prêts à intervenir dans d’autres entreprises dans les règles de l’art, avec une parfaite connaissance des produits SAP. Ou Google qui certifierait eux-mêmes leurs experts Google Adwords ou Analytics.

On peut imaginer la même dynamique dans l’univers de la banque (les acteurs de ce secteur ont déjà leurs incubateurs de startup) ou de l’assurance comme Axa, qui possède aussi son Lab.

Les incubateurs pour freelances seraient ainsi une extension des principes de la pépinière aux experts indépendants. Pour les indépendants, ce serait un moyen d’adopter les bonnes pratiques de l’entrepreneuriat et la connaissance d’un marché ou d’un secteur d’activité. Pour les entreprises, ce serait un nouveau débouché, avec la diffusion de leur savoir-faire ou de leur offre vers de nouveaux clients ou territoires, mais aussi l’assurance d’avoir une équipe de freelances pré-intégrée à ses équipes salariées qu’il sont aussi disposés à partager avec d’autres entreprises. Qui dit Open Innovation dit Open Talent !

Alors que les entreprises n’ont pas encore lancé leur incubateur freelance, notre partenaire Freelancr a lancé plusieurs formats de formation pour les indépendants, et notamment un incubateur. Nous vous en dirons prochainement plus dans une interview qui viendra présenter cet incubateur !

Frank Chabert

Frank Chabert

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER