Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

LE 10 Oct 2017

les experts métiers

Les évolutions du métier de développeur

  • Download PDF
Les évolutions du métier de développeur
Les évolutions du métier de développeur

Faisons le point sur l’évolution d’un métier assez méconnu au demeurant, qui appelle à beaucoup de clichés et d’interprétations, mais qui s’est considérablement diversifié et renouvelé.

Demain tous codeurs ? Les développeurs ont le vent en poupe côté métiers de l’IT et du digital. La vague du code semble avoir submergé tous les continents de l’entreprise, par effet de manque au départ, puis par effet … de mode ?

Faisons le point sur l’évolution d’un métier assez méconnu au demeurant, qui appelle à beaucoup de clichés et d’interprétations, mais qui s’est considérablement diversifié et renouvelé. On vous donne les clés pour comprendre le métier le plus hot de la galaxie digitale et son évolution à moyen terme.

 

Hier : entreprise recherche jeune homme aux doigts carrés désespérément

On l’imagine volontiers dans le noir, devant son écran, en train de taper des lignes et des lignes de code jusqu’au petit matin. C’est le cliché du geek ou du hacker dans son garage, combinant lunettes et doigts carrés, et dont la vie sociale se résume aux jeux en ligne et aux conventions de passionnés du genre. On force un peu la caricature, car la réalité du métier de développeur est bien différente !

Avec la vague d’Internet et de la transition numérique qui a suivi, ce métier subit depuis quelques années et aujourd’hui encore une vraie pénurie : face à une explosion de la demande, les formations ne sont pas allées assez vite et beaucoup ont dû apprendre des compétences en autodidacte. Il y a quelques années, de nombreux profils de développeurs spécialisés étaient recherchés sur des langages bien précis pour répondre aux enjeux de la croissance des éditeurs, puis du E-Commerce, et du Saas.  PHP, Java, C et .NET sur un profil étaient attractifs pour les entreprises.

 

Aujourd’hui : des profils agiles et pluriels

Avec les SMACS (Social, Mobility, Analytics, Cloud, Security), la demande pour des experts du développement change. Avec 190 000 postes à pourvoir d’ici 2020, le secteur du numérique est l’un des plus dynamiques mais peine à recruter sur certains métiers.  D’après Pôle Emploi, 80% des offres de postes de développeurs ne font pas l’objet d’un recrutement… Avec l’accélération numérique, on recherche des profils d’abord agiles, surtout chez les startups. Les DevOps, présents tout au long du projet sont particulièrement convoités.

Grâce à des initiatives au niveau de l’Education Nationale comme « La Grande Ecole du Numérique », la formation initiale s’ajuste, pour favoriser des professionnels du développement tournés vers la curiosité permanente, capables de s’adapter aux changements dictés par les technologies. Les entreprises du web ont également pallié à la pénurie de compétences, avec par exemple l’Ecole 42 de Xavier Niel. Apple a annoncé récemment ouvrir des ateliers de code dans ses stores US.

On voit ainsi la population des développeurs changer, avec plus de diversité, et même un investissement du métier par les femmes. Certaines, comme Aurélie Jean, sont devenues de véritables « role models » du secteur et œuvrent à valoriser tout le potentiel du métier aux filles. La formation continue n’est pas en reste : des associations comme P@scaline promeuvent les métiers du numérique comme clé d’accès à l’emploi.  Mais pour autant, tout le monde va-t-il coder demain ?

 

Demain : retour vers les hyper-spécialisations ?

Des métiers en pointe, comme les UX Designer, les spécialistes du marketing et de la communication digitale, nécessitent une culture du code. Le mouvement actuel incitant la plupart des acteurs de ces métiers à savoir coder est un point positif. Pour eux bien sûr, mais aussi pour les développeurs. Fini le « dév » isolé derrière son écran : les développeurs actuels sont pleinement intégrés aux processus projets, selon des schémas collaboratifs et horizontaux dans l’organisation du travail.

S’ils perdent en mystère, les développeurs de demain, devront à nouveau se saisir d’opportunités pour se spécialiser, les tâches basiques étant descendues sur d’autres métiers. Pour maintenir ou augmenter leur employabilité, les développeurs doivent miser sur leur curiosité naturelle, leur goût pour l’innovation et les nouvelles technologies pour se positionner sur celles que les entreprises vont rechercher.

Difficile aujourd’hui de prédire quels langages ou technologies seront les plus recherchés d’ici à 3 ans, étant donné la vitesse du progrès. La mise à niveau de l’existant ou la maîtrise de nouveautés comme Swift chez Apple ouvrent toutes les deux des champs de possibles. Les opportunités de programmation sont pléthore dans les domaines qui montent comme la sécurité informatique, le big data, le deep learning et le machine learning. Sur des langages considérés comme obsolètes, la séniorité sera aussi une façon de trouver des missions en freelance bien rémunérées car les experts sont rares.

 

Demain nous serons peut-être tous codeurs mais pas tous développeurs ! Si la culture du code a gagné beaucoup d’entreprises à la faveur de la digitalisation, la capacité à développer de nouvelles applications en utilisant les technologies les plus avancées et les langages associés restera le champ privilégié des développeurs. Pratiquer l’apprentissage permanent, scruter l’innovation, imaginer des domaines d’application ou des réponses à des questions d’usage doit guider les développeurs pour leur avenir professionnel, et pour trouver des missions qui leur permettent d’exprimer toute l’étendue de leurs talents.

De nombreux développeurs spécialisés sont présents sur XXE. N’hésitez pas à vous inscrire pour trouver votre maitre Jedi du code !

Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER