Bruno Gelsomino

Bruno Gelsomino

Lecture de 5 min

LE 05 Déc 2017

Freelance style

Le freelancing, un phénomène millennials ?

  • Download PDF
Le freelancing, un phénomène millennials ?
Le freelancing, un phénomène millennials ?

19% de la génération Z veut devenir freelance. C’est ce que révèle la dernière étude sur les objectifs de carrière des millenials, qui sont plus attirés par se lancer à son compte ou la vie en startup que par la voie plus si royale du salariat. Longtemps délaissé, souvent mal considéré, le statut d’indépendant a le vent en poupe, plébiscité par des millennials de plus en plus nombreux à faire le pari de se mettre à son compte.

19% de la génération Z veut devenir freelance. C’est ce que révèle la dernière étude sur les objectifs de carrière des millenials, qui sont plus attirés par se lancer à son compte ou la vie en startup que par la voie plus si royale du salariat. Longtemps délaissé, souvent mal considéré, le statut d’indépendant a le vent en poupe, plébiscité par des millennials de plus en plus nombreux à faire le pari de se mettre à son compte.

 

Les jeunes actifs à la source de la mutation du travail

Au-delà d’un contexte économique et politique favorable aux indépendants français, le marché du travail entre dans un nouveau paradigme guidé par les aspirations nouvelles des millennials. La première d’entre elles demeure la quête de sens : 76% d’entre eux déclare vouloir avant tout faire un travail passionnant. Cette ambition, qui touche aussi bien les nouveaux diplômés que les cadres installés, se traduit par un rejet de plus en plus marqué des « métiers à la con », où l’épanouissement personnel butte sur une organisation du travail rigide, centrée sur un management fluctuant et pyramidal, des tâches souvent trop conceptuelles et une difficulté à pouvoir se former ou faire évoluer ses missions.

 

Pour y échapper, nombreux sont ceux à croire au freelancing : près de 50% des millennials français aimerait travailler à son compte ou avoir sa propre entreprise (contre 30% en Angleterre et 31% en Allemagne). Un désir d’indépendance qui répond en effet aux attentes des millennials :

  • 73% d’entre eux ont besoin de sentir qu’ils peuvent changer facilement de travail
  • 93% de ne veulent plus d’un bureau classique comme espace de travail, 23% sont attirés par le télétravail
  • 38% désirent se former régulièrement pour développer leurs expertises
  • 26% ambitionnent d’être slasher et d’exercer plusieurs métiers à la fois

 

Entreprendre seul mais à plusieurs

Ultra informés et experts du numérique, les millennials ont l’habitude de chercher un emploi ou une mission sur Internet, mais sont aussi exigeants vis-à-vis des services proposés. Plus qu’un simple site web, les plateformes de recrutement doivent devenir un facilitateur voire un complice de l’utilisateur, en proposant un accompagnement personnalisé et des fonctions sociales : messageries instantanées, personnalisation du profil ou encore systèmes de scoring. Une nouvelle génération par ailleurs particulièrement sensible à l’économie collaborative : 47% estiment que c’est le changement qui aura le plus d’effet positif pour leur avenir.

 

Justement, de nombreux indépendants de la génération Y et Z veulent lutter contre la solitude du freelance. Loin d’être loup solitaire, ce fan de digital qui a appris à networker en couche culotte préfère rejoindre des communautés de freelance ou créer son propre collectif.

 

XXE, partenaire idéal des millennials

C’est sur ces principes que la plateforme XXE a été conçue, afin d’être au plus proche des besoins des millennials : mise en relation directe avec les potentiels clients sans intermédiaire, barrière ni filtre, approche collaborative, mise en avant simple et fine des expertises de l’indépendant, fonctionnement en réseau de compétences et de recommandations. XXE se positionne comme la plateforme idéale des millennials architectes de l’entreprise étendue et acteurs de la post uberisation.

 

 Sources :

http://www.e-marketing.fr/thematique/etudes-1092/breves/generation-qui-est-elle-quel-est-son-comportement-achat-323531.htm#vXR2BZZIUfWtvvmp.97

Etude Sociovison / NRJ, décembre 2016

La révolte des premiers de la classe – Métier à la con, quête de sens et reconversion professionnelle par Jean-Laurent Cassely

Etude Yougov / Monster, mars 2017

 

Bruno Gelsomino

Bruno Gelsomino

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER