L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 5 min

LE 17 Oct 2017

Freelance style

Plan Indépendant : quelles conséquences pour les freelances ?

  • Download PDF
Plan Indépendant : quelles conséquences pour les freelances ?
Plan Indépendant : quelles conséquences pour les freelances ?

Décryptage du Plan Indépendant, qui, nous l’espérons, n’est que le début de réformes profondes, destinées à mieux faire coexister salariat et indépendance dans le paysage économique français

Les ordonnances ont été signées par Emmanuel Macron le 22 septembre dernier, ce qui signifie une confirmation de ces annonces et des changements à la fois pour les freelances, quel que soit leur statut, et pour ceux qui attendaient un signe positif pour sauter le pas vers l’indépendance. Voici un décryptage de cette actualité majeure, qui, nous l’espérons, n’est que le début de réformes profondes, destinées à mieux faire coexister salariat et indépendance dans le paysage économique français.

 

Un petit rappel sur les principaux grands changements

  1. Cotisations : la hausse de CSG pour les statuts non salariés sera compensée par une baisse des cotisations famille et maladie
  2. Suppression des cotisations sociales la première année
  3. Le seuil de CA pour les auto-entrepreneurs va être doublé
  4. Le RSI, régime social des travailleurs indépendants, va progressivement disparaître. Les freelances dépendront du régime général.

 

Une reconnaissance significative de la part du gouvernement

Ces réformes correspondent à des attentes réelles des indépendants, souvent confrontés à des difficultés pour se rémunérer tout en bénéficiant d’une couverture sociale aussi performante que celle des salariés. Le Figaro a même donné une estimation du bénéfice des baisses de cotisations, qui devrait profiter aux 75 % des indépendants les moins favorisés en matière de revenu.

On peut raisonnablement espérer qu’au delà des effets mécaniques immédiat, cette reconnaissance de l’Etat contribuera à modifier positivement les perceptions et les regards sur le travail freelance. En France, en opposition au salariat et au statut de fonctionnaire, le travail « à son compte » est perçu comme risqué et précaire. Cette loi travail est peut-être un premier pas qui va permettre plus de souplesse pour tous ces cas de la vie courante où le CDI est exigé : louer un appartement, obtenir un crédit, etc. Bien sur, ce ne sera jamais immédiat, mais le pas est fait.

 

Une simplification bienvenue 

La suppression du RSI et l’adhésion au régime général va simplifier grandement la vie des freelances. Fini le casse-tête des cotisations, de leur calcul et les erreurs très souvent pointées du doigt. Moins d’administratif également avec l’annonce du Premier Ministre concernant la création d’un guichet unique pour les déclarations sociales et fiscales. Un gain de temps qui pourra être consacré aux clients et aux missions.

 

Un pas c’est bien, deux c’est mieux

Dans la prolongation de ces premières avancées, il reste des points sensibles à régler : l’indemnisation en cas de cessation d’activité en est un. Le fait de ne pas bénéficier d’indemnité chômage en cas de perte d’emploi constitue un frein majeur pour beaucoup d’actifs. La TVA et sa récupération est également une source de difficultés, en termes de temps et souvent, en termes de mobilisation de trésorerie pour des freelances qui travaillent sur l’autofinancement et dont les fonds de roulement sont souvent faibles. Enfin la formation : accompagner les freelances c’est aussi leur donner plus de possibilité de se former, pour rester compétitifs, ou même, se perfectionner dans la gestion et le développement de leur activité. Autant d’axes que le gouvernement pourra peut-être explorer pour un marché du travail plus diversifié, dynamique et créateur de valeur. Enfin, pour toutes les personnes qui veulent exercer une activité en plus d’être salarié, il serait intéressant de créer un statut intermédiaire.

 

 

Voyons le verre à moitié plein et encourageons le progrès ! Et si la France passait en mode Pizza Team ? Elle en a en tous cas la capacité, et une population d’actifs issue des 18/34 ans très ambitieuse sur le sujet. Le mouvement ne fait sans doute que débuter. Nous suivons l’actualité du monde des freelances pour nos lecteurs, et nous vous proposerons régulièrement des articles de mise en perspective

L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER