Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 4 min

LE 06 Sep 2019

Yellow angels corner

Prospective : comment sera-t-on formé aux expertises en 2030 ?

  • Download PDF
Prospective : comment sera-t-on formé aux expertises en 2030 ?
Prospective : comment sera-t-on formé aux expertises en 2030 ?

Abandonnons-nous à un petit exercice de science-fiction à la manière des frères Wachowski. Tout juste éveillé d’un rêve aussi vrai que vrai, Néo doit affronter le puissant agent Smith dans la matrice. Sauf que Néo est un employé de bureau qui a passé sa vie à éviter les ennuis, et n’a aucune expérience du combat. Comment sera-t-il prêt en quelques heures à affronter le terrible gardien de la matrice ? Facile : en téléchargeant un programme de kung-fu directement dans son cerveau ! Et s’il était possible en 2030 d’apprendre à la manière du chef-d’œuvre dystopique des frères Wachowski ?

 

En 2030, la formation est continue

Dell et un think thank américain (qui d’autre, serait-on tenté de demander) nous disent que 85% des emplois en 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Comment se former à des emplois qui n’existent pas encore ? Laissons de côté cette question un instant et posons en une autre, plus intéressante : comment serons-nous formés en 2030 ? Sur les bancs d’écoles ? Sur Internet ? Par injection sous-cutanée ? On ne sait pas. Ce que l’on sait par contre, c’est que l’éducation et l’acquisition de savoir changeront en 2030. Définitivement.

Le moteur du changement ? En deux mots : la transformation digitale. La révolution numérique a déjà changé la façon dont nous travaillons, dont nous consommons et notre relation au monde globalement. La prochaine étape sera de changer la manière dont nous apprenons et nous formons. Aujourd’hui, on apprend tous les jours, la plupart du temps sans même nous en rendre compte. En 2030, ça sera une nécessité. Déjà qu’aujourd’hui, les Frameworks et les langages de programmation, pour ne prendre que ces exemples, changent constamment… Pour rester dans le coup, il va falloir apprendre en continu. Attachez vos ceintures !
 

En 2030, la micro-formation à la demande

Tutos en force ! Qui d’entre nous n’a pas satisfait une curiosité sur YouTube ? Une recette de cuisine, une astuce de nettoyage, une technique de yoga, un langage de programmation, un logiciel de design, une méthode d’écriture… A tous les coups, on est sûr de trouver réponse à notre requête sous forme d’une vidéo, dans la plupart des cas, divertissante. Sans faire attention, et parfois sans faire exprès, nous assistons chaque jour à des capsules d’apprentissage consommées à la demande.

Non, la formation académique conventionnelle ne disparaîtra pas, notamment pour les disciplines de « longue haleine ». Après tout, on ne pourra raisonnablement pas devenir médecin sur YouTube, non merci ! Et puis le monde ne manque pas de charlatans. Pareil pour les disciplines hyper techniques, où le savoir de base doit s’acquérir de manière linéaire et programmée. Les micro-formations disponibles à la demande joueront, à ce niveau, un rôle de perfectionnement et de mise à jour.
 

Le savoir se consommera comme des nuggets : en petites portions

L’e-learning, dans son état actuel, a beaucoup de limites. Pas assez interactif, pas assez motivant, pas assez pour engager un réel cycle d’apprentissage en somme. Posons-nous la question de savoir pourquoi l’apprentissage en salle de classe a la peau dure ? La réponse tient en 4 éléments : un livre, un enseignant, l’opportunité de s’exercer et un élément d’application de discipline comme les examens et les concours. Dans le monde digital de l’e-learning, ces éléments ne sont pas réunis et, en l’état, l’e-learning se contente de livrer un savoir sous forme numérique. Exit l’enseignant, la pratique et la discipline. L’internaute est livré à lui-même et à ses tendances « procrastinatoires ».

L’alternative en 2030 sera le digital learning, plus interactif et incluant les 3 éléments laissés de côté par l’e-learning. A la manière des jeux vidéo, l’internaute sera en mission de collecte de « gems » comme substitut à la poursuite du diplôme. Un parcours d’apprentissage digital en paliers pour motivation, avec des sessions liveavec des bots « enseignants » et l’accès à des plateformes cloud pour s’exercer. Adieu la salle de cours.
 

L’expertise « Smalto », ou l’apprentissage sur-mesure

Big data, IA, Machine Learning, Cookies (non, pas ceux aux pépites de chocolat)… anyone ? Oui, ces technologies existent aujourd’hui, mais leur usage est toujours réservé au marketing. Finie l’époque du mailing de masse, générique et sans saveur. Vous l’aurez certainement remarqué, les offres que vous recevez sur votre boîte mail vous ressemblent de plus en plus. Non, ce n’est pas de la sorcellerie, c’est le résultat de vos recherches sur le web, de votre activité sur les réseaux sociaux…

Les algorithmes se sophistiquent et il n’est pas risqué de dire qu’en 2030, ces algorithmes seront en mesure de proposer des variantes personnalisées d’un même bloc de connaissance. Des variantes adaptées d’un même livre aux préférences, aux objectifs et au contexte de chaque individu. C’est la magie du Machine Learning dans toute sa splendeur !
 

Plus de VR et d’AR s’il vous plaît !

L’univers du gaming est pionnier, sans forcément le vouloir, des méthodes qui feront l’apprentissage de demain. La puissance graphique qui permet la Virtual Realityet l’Augmented Realityseront clés dans l’acquisition de savoir par la pratique virtuelle. Aujourd’hui les simulateurs de vol, demain des simulateurs d’opérations chirurgicales ? Fort possible.

Et en parlant de simulateurs de vol, les chercheurs des laboratoires californiens HRL disent qu’ils ont trouvé le moyen d’améliorer la vitesse d’apprentissage de pilotes stagiaires en envoyant des signaux électriques provenant du cerveau d’un pilote expérimenté directement à leurs cerveaux. Résultat : les « connectés au réseau EDF » ont été capables d’apprendre à piloter 33% mieux qu’un autre groupe de stagiaires non « électrifiés ». Après tout, peut être que Morphéus avait raison. Et si nous vivions réellement dans une simulation créée par l’IA ? Allez, on vous laisse sur cette note positive. Faites de beaux rêves !

A la recherche de freelances ? Trouvez le bon profil sur XXE!
 

Pour aller plus loin :

 

Audrey Liberge

Audrey Liberge

Lecture de 4 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER