L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 5 min

LE 24 Août 2017

Freelance style

Quels tiers lieux pour les freelances ?

  • Download PDF
Quels tiers lieux pour les freelances ?
Quels tiers lieux pour les freelances ?

Si le choix de travailler à son compte correspond à un choix de liberté, la question du lieu y tient une place particulière et importante. Que vous débutiez votre activité ou que vous ayez envie de changer d’atmosphère, voici un récapitulatif des solutions qui s’offrent à vous et votre bureau nomade.

Oubliez le cliché de l’expert indépendant isolé à domicile ! Si le choix de travailler à son compte correspond à un choix de liberté, la question du lieu y tient une place particulière et importante. Que vous débutiez votre activité ou que vous ayez envie de changer d’atmosphère, voici un récapitulatif des solutions qui s’offrent à vous et votre bureau nomade.

 

1. Le coworking, chouchou des freelances

 

En  5 ans, le nombre de lieux dédiés au coworking a explosé en France. Notre pays se hisse désormais sur le podium mondial : Paris est la 3ème ville en termes de place de coworking devant New-York et Barcelone. BNP Paribas table sur un doublement du nombre de lieux de ce type en Ile de France sur 2017. Spaces et WeWork ont d’ailleurs débarqué en France pour challenger les acteurs déjà présents sur le marché.

Ces lieux devraient accueillir plus de 20 000 coworkers supplémentaires dont une bonne partie de freelance. Certaines entreprises décident même de créer leurs propres lieux, pour proposer un changement de cadre de travail à leurs salariés, et favoriser l’innovation en débridant leur modèle d’organisation. L’espace de coworking est donc à la fois un lieu qui accueille des freelances, mais qui va également contribuer à libérer des vocations !

On trouve aussi des initiatives originales qui s’appuient sur le numérique et les freelances à travers le coworking : c’est le cas de communes du Beaujolais vert, qui se sont regroupées au sein de l’initiative « Beaujolais Vert Votre Avenir », pour proposer aux travailleurs indépendants ou aux salariés du numérique de profiter de plateformes de coworking à la campagne. L’objectif : repeupler les campagnes environnantes grâce aux indépendants et aux télétravailleurs du numérique.

 

2. Les Fablabs et incubateurs

 

Ces tiers lieux existent aujourd’hui pour des startups, auxquels ils apportent non seulement un lieu, mais également un réseau et une expérience métier(s).

En tant qu’expert indépendant on peut y travailler avec son équipe cliente, et, à l’instar de l’espace de coworking, mais pour le moment, hors startupers ou entrepreneurs classiques, les ouvertures aux freelances sont rares. Il faudrait sans doute pousser les entreprises et les collectivités à réfléchir à l’avenir de leurs incubateurs, en valorisant la pertinence de ce modèle pour des indépendants, qui pourraient devenir de vrais spécialistes de leur offre et œuvrer dans les domaines du commercial, du service client ou de la formation.

 

3. Le cohoming : bien à la maison chez les autres

 

L’ère du « co » bat son plein. Faire le choix d’une activité solo est un choix de vie qui donne la part belle à la passion, à la flexibilité, à l’évolutivité, mais pas à la solitude. La dimension sociale est très importante dans la vie de freelances : partager son savoir-faire, s’allier avec des freelances dans des domaines complémentaires au sien, se confronter à d’autre réalités, échanger, partager … Autant de raisons qui poussent au coworking, mais parfois, ce coworking se pratique à domicile.

Le cohoming consiste à mettre à disposition des places de travail chez soi. Une formule qui permet de gagner un peu d’argent, mais beaucoup plus en réseau et en convivialité. Cohome est le spécialiste français du cohoming. Cette plateforme met en relation des freelances qui mettent à disposition le café, le wifi, et de la place pour travailler à des freelances qui cherchent un espace partagé. Le coût moyen pour une journée de cohoming est de 4 euros.

 

4. Les tiers-lieux publics : des lieux nombreux

 

Ni coworker, ni cohomer dans l’âme ? Sortir de chez soi pour travailler, c’est aussi tout simplement profiter d’une table dans son café préféré. Une solution naturelle pour des freelances qui ont envie de séparer physiquement sphère professionnelle et sphère privée, ou à ceux qui redoutent la routine, la distraction et la procrastination. On retrouve aussi des lieux comme les bibliothèques municipales parmi les lieux fréquentés par les freelances, notamment sur des professions exigeant une grosse somme de documentation écrite et de concentration, comme les traducteurs, les juristes, les rédacteurs.

Des hôteliers, des galeries d’art ouvrent également leurs portes et leurs espaces aux freelances, moyennant finance. Les formules intègrent souvent collation, thé ou café gratuit en plus de l’espace et de la connexion wifi. Cela permet aux établissements de communiquer autour de leur marque d’une façon innovante, et de diversifier leur chiffre d’affaire en conservant leur vocation d’origine en matière d’accueil. Parisien au départ, le mouvement gagne toute la France. A Toulon par exemple, vous pouvez poser le laptop chez Artyster, un lieu qui combine art, culture, coworking, hôtellerie et restauration ! La créativité inhérente au monde du travail indépendant et nomade devrait favoriser de nouvelles adresses.

 

La solitude des freelances, c’est donc bel et bien une légende. Selon son budget, son réseau, son tempérament, son activité et ses goûts. Tout expert indépendant peut travailler dans le tiers lieu qui lui convient le mieux. Pour la plupart d’entre eux, le tiers lieu correspond aussi au souhait de maintenir une vie sociale dynamique, de détecter des opportunités et de s’enrichir par le partage d’expériences. Une sorte de routine réconfortante !

Le tiers lieu est la formule idéale pour séparer vie professionnelle et vie privée, à son rythme et selon ses besoins du moment. C’est aussi un domaine qui va voir des offres originales émerger, en fonction d’une demande qui va augmenter, sous l’impulsion des nouvelles mobilités du travail, qui s’affranchit de l’espace et du temps.

 

Sources

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/marie-coeurderoy-la-france-parmi-les-champions-du-monde-du-coworking-2107-966425.html

http://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/1194486-cohome-coworking/

 

L'équipe XXE

L'équipe XXE

Lecture de 4 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER