Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 22 Oct 2019

les experts métiers

La recherche vocale laisse-t-elle un avenir aux experts SEO ?

  • Download PDF
La recherche vocale laisse-t-elle un avenir aux experts SEO ?
La recherche vocale laisse-t-elle un avenir aux experts SEO ?

D’emblée, les experts SEO ne vont pas disparaitre de la face de la Terre, le météorite vocal ne viendra pas s’écraser sur eux. Mais ils vont devoir adapter leurs méthodes pour éviter l’extinction. La recherche vocale améliore drastiquement l’expérience utilisateur (UX). D’ici 2030, la moitié des recherches sur le web se feront par le biais de la voix, et 30 % de toutes les recherches seront effectuées à l’aide d’un appareil sans écran. What ? Explications.

 

La recherche vocale, c’est quoi ?

 

Les évidences, pour commencer.  La recherche vocale est une technologie de reconnaissance du langage qui permet aux utilisateurs d’effectuer une recherche en énonçant des termes à voix haute plutôt qu’en les tapant dans un champ de recherche. La requête est traitée par un moteur de recherche ou un assistant virtuel (Google Home, Alexa, Echo, Google Assistant, Siri, Cortana…).

Il y a plusieurs raisons derrière le développement exponentiel de la recherche vocale. En premier lieu, selon Bing, la recherche par la voix est 3,7 fois plus rapide que de taper une requête. Et qui dit rapidité de la recherche, dit rapidité des résultats. Deuxièmement, les smartphones sont parfaitement adaptés au « voice search » : 60 % des utilisateurs de smartphones ont essayé la recherche vocale au moins une fois au cours des 12 derniers mois, et 55 % des adolescents utilisent quotidiennement la recherche vocale. Enfin, et tout naturellement serait-on tenté de dire, rechercher par la voix est beaucoup plus simple que taper !

 

Le boom de la recherche vocale

 

La recherche vocale n’est pas une utopie futuriste, elle fait désormais partie du quotidien et les chiffres le prouvent. En vrac :

 

  1. Le marché mondial des appareils de recherche vocale a augmenté de 187 % au deuxième trimestre de 2018 ;
  2. Apple, Google, Xiaomi, Amazon et d’autres fabricants ont collectivement expédié 16,8 millions d’unités d’assistants vocaux au premier trimestre de 2018 ;
  3. Google a vendu 5,4 millions de modèles Google Home durant la première moitié 2018 ;
  4. Amazon avait vendu 4,1 millions d’appareils Echo au deuxième trimestre 2018 ;
  5. L’Echo Dot d’Amazon a été couronné comme le produit le plus vendu sur Amazon en 2018 ;
  6. Le marché chinois des dispositifs de recherche vocale a représenté 52 % de la croissance mondiale des haut-parleurs intelligents en 2018 ;
  7. Alibaba a maintenu sa part de marché de 50 % sur le marché chinois en expédiant 3 millions de locuteurs Tmall Genie au deuxième trimestre 2018 ;
  8. Les ventes de l’assistant vocal Xiaomi Mini AI ont augmenté de 228 % en 2018 ;
  9. D’ici 2024, le marché mondial des assistants vocaux pourrait représenter 30 milliards de dollars.

 

Par ailleurs, les assistants vocaux sont de plus en plus fiables et arrivent à fournir des réponses exactes aux différentes requêtes des utilisateurs :

 

  1. Google Home est le champion incontesté de la catégorie en répondant correctement à 81 % des questions ;
  2. Amazon Echo a réussi à obtenir une réponse correcte à 64 % des requêtes ;
  3. Harman Kardon Invoke a donné une bonne réponse environ 57 % du temps ;
  4. Apple HomePod a réussi à répondre correctement à 52,3 % des requêtes ;
  5. Siri se situe sur la même échelle avec 52,3 % de réponses correctes aux requêtes ;
  6. En ce qui concerne Apple, HomePod / Siri était en mesure de comprendre 99,4 % des requêtes correctement, ce qui prouve ses capacités d’écoute supérieures à celles des autres haut-parleurs intelligents, principalement grâce à sa fonction de suppression du bruit.

Pour résumer, la recherche vocale n’est pas un effet de mode. C’est une tendance qui est là pour rester. Et c’est une tendance qui affecte d’ores et déjà le référencement.

Plus d’informations dans l’infographie ci-dessous.

 

Du SEO au VSO (voice search optimization)

 

Selon un rapport de PWC, 71 % des répondants préfèrent utiliser leur assistant vocal pour faire des recherches en ligne plutôt que de taper physiquement leurs requêtes. C’est pourquoi Google accorde désormais une importance accrue à l’optimisation de la recherche vocale (VSO). Les différences entre les requêtes vocales et les requêtes texte peuvent entraîner des résultats SERP différents. Cela signifie que les sites web optimisés pour la recherche vocale ont de meilleures chances d’engager des clients ou abonnés potentiels.

En détail, plus de 20 % des requêtes de recherche vocale sont déclenchées par une combinaison de seulement 25 mots-clés. Les utilisateurs ont naturellement tendance à s’adresser aux assistants vocaux comme ils parleraient à des êtres humains, utilisant des phrases complètes, des questions longues ou encore des formules de politesse. Les assistants tentent donc de répondre à ces requêtes de manière humaine, en utilisant la localisation de l’utilisateur et le contenu des pages web pour le faire. D’où l’importance de l’optimisation du texte en langage conversationnel, des sites web « responsives » et de l’intégration avec Google Maps. Tout ça pour avoir sur son site du contenu conversationnel et géolocalisé, exploitable par l’IA de Siri, Alexa et compagnie.

 

Optimiser pour la recherche vocale

 

Le SEO adapté à la recherche vocale et le référencement traditionnel sont différents. Ce que vous faites aujourd’hui pour optimiser le référencement de votre site peut ne pas avoir d’effet sur la recherche vocale, et inversement. Mais il est possible de concilier les deux. Voici comment :

 

Améliorer la vitesse de chargement de votre site

En matière de recherche vocale, Google utilise le même algorithme pour classer les sites web, que la requête concerne une action (comment aller à l’endroit x par exemple) ou une information (météo, bourse…). De ce point de vue, le moteur de recherche va privilégier les sites qui se chargent rapidement. Il faut donc faire en sorte que votre site soit « responsive », adapté aux smartphones, que les images et les dossiers soient compressés… pour réduire au maximum le délai de chargement de votre site.

Ecrire en langage conversationnel

Nous l’avons évoqué, les utilisateurs ont tendance à parler aux assistants vocaux en phrasé « humain ». Pour vous assurer que votre contenu est optimisé pour la recherche vocale, incluez les mots clés longs qui paraissent plus naturels, par opposition aux mots clés plus courts, qui fonctionnent très bien dans le référencement classique. Astuce de pro : bien que les phrases doivent être courtes, le contenu long se classe toujours bien, que ce soit en recherche vocale ou traditionnelle. L’idéal est de produire du contenu compris entre 1800 et 2500 mots.

Penser local

Commençons par une astuce : essayez d’utiliser des phrases comme « près de moi », étant donné que 22 % des requêtes de recherche vocale concernent le contenu basé sur la localisation. Encore mieux : Google nous dit que les recherches vocales « near me now » ont augmenté de 150 % durant les deux dernières années. Les sites ont donc plus de chances d’être classés par les moteurs de recherche s’ils produisent du contenu local.

 

Snippet, Snippet, Snippet

 

Si vous ne l’avez pas remarqué, Google est en train de muter du modèle moteur de recherche à celui de moteur de réponse. Les « knowledge Graph » et les Snippets, entre autres fonctionnalités SERP, ont fait baisser les clics organiques de 37 %. Qu’est-ce que cela implique ? Tout simplement que les utilisateurs n’ont plus besoin de visiter la page web pour obtenir une réponse.

Ce n’est pas tout. Le résultat moyen d’une recherche vocale est d’environ 29 mots. Les réponses courtes fonctionnent mieux, mais comment pouvez-vous garantir le contenu que Google identifiera et lira aux utilisateurs ? En rédigeant un extrait, appelé Snippet ou « position zéro ».

A la recherche de freelances joyeux et motivés ? C’est sur XXE que ça se passe !

 

Pour aller plus loin :

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER