Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

LE 07 Nov 2019

L'entreprise étendue

Aider les salariés dans leur quête de sens au travail : mode d’emploi

  • Download PDF
Aider les salariés dans leur quête de sens au travail : mode d’emploi
Aider les salariés dans leur quête de sens au travail : mode d’emploi

Qu’est-ce qui fait qu’une expérience de travail est positive et motivante ? Pour 74 % des membres de LinkedIn, c’est le fait de sentir que leur travail a du sens ! Le sens au travail, donc, est de plus en plus important pour les travailleurs. Besoin ostentatoire ou nécessité vitale ? Dans le contexte actuel, on pencherait plutôt pour la deuxième option. Pour donner du sens au travail, toute l’entreprise doit être impliquée. Comment ? La réponse avec XXE.

 

Sens au travail : à quoi ça sert ?

 

Pourquoi est-ce si important de trouver du sens au travail ? Selon un article paru dans la Harvard Business Review, la productivité des salariés satisfaits est de 100 %, tandis que celle des salariés engagés atteint 144 % et les salariés inspirés (c’est-à-dire ceux qui trouvent un sens aux objectifs de leur entreprise) génèrent une productivité de 225 % !

A la question « pourquoi êtes-vous fidèle à votre entreprise ? », 32 % des répondants au sondage de Globoforce Workhuman Research Institute ont répondu « je trouve que mon travail a du sens ». «Trouver du sens à son travail était encore plus important que la rémunération, qui constituait la troisième raison de rester», déclare Eric Mosley, PDG de Globoforce, fournisseur de logiciels de mobilisation de talents.

Que retenir ? Que le sens au travail fidélise les salariés et les rend beaucoup plus productifs ? Oui, mais pas que. Une étude publiée au début de l’année 2019 au Royaume-Uni a montré que les personnes ayant déclaré exercer des activités auxquelles elles trouvaient du sens avaient le sentiment objectif d’être en meilleure santé mentale et physique. Pour le Dr Allison E McWilliams, vice-présidente adjointe du mentorat et des diplômés en développement personnel et professionnel à l’Université de Wake Forest, « sentir que nos vies sont connectées à quelque chose de plus grand, qui a du sens, a des avantages réels et tangibles ».

 

A bas le « bullshit job »

 

Définition simple du « bullshit job » : un job vidé de sens et d’utilité. Fin de citation. Selon David Graeber, l’anthropologue à l’origine du concept, les « bullshit jobs » désignent une « forme d’emploi rémunéré qui est si inutile, superflue ou néfaste que même le salarié ne parvient pas à justifier son existence, bien qu’il se sente obligé, pour honorer les termes de son contrat, de faire croire qu’il n’en est rien ». Oui… Graeber a oublié de mentionner que le bullshit job est aussi une menace (potentielle) pour l’humanité…

Une étude récente de Gallup sur l’engagement des employés a révélé que 9 salariés sur 10 ont déclaré qu’ils sacrifieraient 23 % de leurs revenus futurs, soit une moyenne de 20 000 euros par an, pour un travail qui a un sens. Mais que signifie exactement le sens au travail pour un salarié ? Le rapport Gallup identifie trois facteurs : avoir le contrôle sur la manière de faire son travail, recevoir un feedback régulier du management et savoir que le travail sert, in fine, un objectif supérieur qui dépasse ses aspects techniques.

« Si vous souhaitez libérer la passion, le potentiel et les performances de vos employés, aidez-les à trouver un sens et une raison d’être à la fois dans leur travail et dans leur vie ». Grosse big fataffirmation ! D’accord, mais comment ?

Valider, reconnaître, apprécier

 

Les employés veulent que leur travail quotidien soit reconnu d’utilité dans le contexte des objectifs globaux de l’entreprise. Selon une étude de Globoforce, 93 % des travailleurs dont le travail a été reconnu d’utilité par leur manager s’accordent à dire que leur rôle a un sens et un but, tandis que seulement 72 % des travailleurs non reconnus affirment la même chose.

« Lorsque vous êtes reconnu pour le bon travail que vous avez accompli, vous êtes plus enclin à en faire beaucoup plus », a déclaré Eric Mosley, PDG de Globoforce. Il ajoute que la reconnaissance ne doit pas forcément être formelle pour donner un résultat, ni venir d’un supérieur hiérarchique. Les reconnaissances entre collègues obéissent à la même logique et génèrent les mêmes effets.

 

A Brand is Just A Brand – Unless It Has A Purpose”*

 

Julie Barrier, vice-présidente du marketing ciblé chez SAP, a raconté l’histoire d’un gardien dans une clinique médicale, quelqu’un qui n’est pas directement impliqué dans les soins aux patients, mais qui a néanmoins décrit son travail en ces termes : « je sauve des vies ». C’est un exemple parfait de la façon dont un employé peut se sentir émotionnellement lié au but de l’organisation en comprenant comment il y contribue personnellement dans son travail quotidien, quel que soit son rôle.

En d’autres termes, il est important de connecter le salarié à « quelque chose de plus grand », qui dépasse la dimension de son rôle dans l’organisation. Et comme les exemples sont beaucoup plus parlants que les théorisations abstraites, une étude de cas pour la route :

Medtronic est une société qui fabrique des prothèses et autres dispositifs médicaux spécialisés. Nombre de leurs employés n’ont pas de contact direct avec leurs clients finaux, car ils peuvent travailler dans le développement de produits ou dans la finance. Pour les aider à trouver du sens à leur travail, Medtronic partage avec ses employés les récits de patients qui ont profité des produits de la société et leur donne l’occasion de rencontrer des clients lors de leurs réunions publiques habituelles. Un cadre supérieur de Medtronic explique : « nos employés finissent par se sentir personnellement impliqués dans la mission de notre société qui consiste à améliorer la vie de nos clients. Ils peuvent voir le résultat final de leur travail et beaucoup sont profondément émus par les récits des patients ».

*Une marque est simplement une marque – à moins qu’elle ait un sens

A la recherche de talents rares ? C’est sur XXE que ça se passe !

 

Pour aller plus loin :

Elodie Djegadisvarane

Elodie Djegadisvarane

Lecture de 5 min

0

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom *
Email *
Commentaire*


CAPTCHA Image
Reload Image

TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ENTREPRISE ÉTENDUE !

DÉCOUVREZ CE CONCEPT ET INNOVEZ SANS LIMITE !

Quel futur attend les freelances et les entreprises ? Comment les entreprises peuvent-elles constituer leurs réseaux de freelances et créer à leur tour un collectif hybride d’experts salariés et indépendants ? Comment créer une entreprise étendue, casser la logique des silos ?

EN SAVOIR PLUS

INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER